BFM Immo

Des taux immobiliers plus bas mais des banques plus sélectives

AB Courtage table sur des taux stables jusqu'en octobre

AB Courtage table sur des taux stables jusqu'en octobre - dr

AB Courtage estime que les taux des crédits immobiliers devraient rester bas jusqu'à l'automne. Parallèlement, il décrit des banques plus prudentes qu'avant, inquiètes notamment de la baisse des prix de l'immobilier.

« L'argent n'est pas cher et le restera en 2014 ». AB Courtage ne se contente pas de constater la poursuite du mouvement de baisse des taux immobilier (-0,12 % « environ » en avril, soit « un vrai recul »), il dresse des prévisions pour les mois à venir. Et ces prévisions sont plutôt engageantes.

Saison du crédit

Sans exclure une possible remontée graduelle du barème des banques, le courtier juge en effet « plus probable » que les établissements prêteurs laisseront leurs taux inchangés. Non seulement ils « bénéficient actuellement de liquidités très importantes », fait valoir la société, mais « la saison du crédit commence à peine et le deuxième temps fort du prêt immobilier est attendu en septembre ». Les mois d’été étant généralement très calmes, AB Courtage n’entrevoit pas de relèvement des taux avant octobre.

Nouvelles règles prudentielles

Attention cependant, tout n’est pas rose dans le monde du crédit. « Les banques doivent appliquer les nouvelles règles prudentielles [dans le cadre de la réforme bancaire dite Bâle 3, ndlr] et restent sélectives », poursuit AB Courtage.

Ainsi, si « les jeunes couples de cadres et plus largement les primo-accédants » sont parmi les types de clientèles les plus recherchées et bénéficient d’« offres spécialement dédiées », les banques auraient bel et bien tourné le dos à certaines pratiques qui avaient cours avant la crise. « Pas de crédit à 100 %. Le plus souvent, un apport d’un minimum de 10 % incluant les frais de notaires est requis. Les prêts relais, trop hasardeux, sont de plus en plus rarement accordés. Enfin, la qualité du bien financé est également prise en compte par les établissements prêteurs, inquiets d’une baisse des prix de l’immobilier. Logements atypiques s’abstenir… ». De quoi mettre plus d’un acquéreur potentiel sur la touche…

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques >>

François Alexandre