BFM Immo

Avec la crise, de plus en plus de résidences secondaires deviennent des résidences principales bis

Illustration de la Creuse

Illustration de la Creuse - Lemosin - Wikipédia

Corinne Jolly, présidente de PAP, était l'invitée de BFM Business. Elle a expliqué qu'avec la crise et l'essor du télétravail, les Français partagent de plus en plus leur temps entre leur résidence principale et leur résidence secondaire.

Les Français ont toujours été friands de résidences secondaires. Corinne Jolly, présidente de PAP, était l'invitée de BFM Business. Elle rappelle que "en France, on a toujours été très porté sur les résidences secondaires. On a un pays qui se prête au tourisme, on est les champions d'Europe de la résidence secondaire".

>> Partenariat BFM Immo : Trouvez le meilleur taux pour votre assurance emprunteur avec notre comparateur gratuit

Mais ce qui est vraiment nouveau "c'est qu'aujourd'hui, la résidence secondaire a un usage un peu différent, notamment grâce au télétravail. On est quasiment dans une birésidence principale. Il y a énormément de Français qui envisagent de passer dans cette résidence secondaire quelque chose comme un tiers de leur temps, ce qui est énorme pour une résidence secondaire". Corinne Jolly précise que classiquement, la résidence secondaire "c'est les vacances, un usage familial. Là certains Français s'installent quasiment à moitié". 31% des Français veulent s'y installer à temps partiel.

De l'espace et un bon débit

Résultat, 49,4% des Français souhaitent une résidence secondaire. Tout le bassin parisien est extrêmement demandé. "Tous les départements limitrophes de l'Ile-de-France, plutôt en allant vers l'ouest. La Normandie était déjà très demandée. La Sologne marche très bien".

Et les critères sont évidemment un espace intérieur et extérieur, ainsi qu'un bon débit. " Certaines régions investissent massivement sur leurs connexions".

Diane Lacaze