BFM Patrimoine

Vivendi veut mettre en oeuvre rapidement sa nouvelle stratégie - WSJ

BFM Patrimoine

Sam Schechner, THE WALL STREET JOURNAL BARCELONE--Le conglomérat français Vivendi (VIV.FR) planche sur une nouvelle stratégie pour ses actifs de télécommunications et de médias, et espère commencer à l'appliquer au cours des prochains trimest

Sam Schechner,

THE WALL STREET JOURNAL

BARCELONE--Le conglomérat français Vivendi (VIV.FR) planche sur une nouvelle stratégie pour ses actifs de télécommunications et de médias, et espère commencer à l'appliquer au cours des prochains trimestres, a déclaré son directeur financier, Philippe Capron, lors d'une conférence à Barcelone consacrée aux TMT (technologies, médias et télécommunications).

Le conglomérat a donné des espoirs aux investisseurs, et doit commencer à prendre des mesures au cours des trimestres à venir, a noté le dirigeant. Si rien n'était fait, l'action plongerait à nouveau et la déception des investisseurs serait légitime, a-t-il ajouté.

Dans le cadre de la revue stratégique du groupe, son président Jean-René Fourtou a cherché à recentrer le conglomérat sur ses actifs de médias, comme Universal Music Group et Canal Plus, jugés comme ayant un plus fort potentiel de croissance, selon des personnes proches des discussions.

Vivendi a reçu des manifestations d'intérêt pour sa filiale de télécoms brésilienne GVT et sa participation dans l'opérateur téléphonique africain Maroc Telecom, et des enchères seront possibles dans les prochains mois, ont noté des personnes proches du processus. Vivendi étudie également une possible vente ou fusion de SFR, même si ce processus est moins avancé, ont observé ces personnes. La question du prix, entre autres, pourrrait constituer un obstacle pour toutes ces opérations.

Ce jeudi, Philippe Capron n'a pas souhaité faire de commentaire sur des opérations spécifiques, se contentant d'affirmer que le groupe s'employait à valider et à étoffer la vision développée par le président de Vivendi. Le directeur financier a toutefois indiqué que les synergies entre des actifs télécoms comme SFR et de médias comme Canal Plus n'avaient pas assez d'impact pour justifier qu'ils restent ensemble.

-Sam Schechner, sam.schechner@wsj.com

(Version française Céline Fabre)

(END) Dow Jones Newswires

November 15, 2012 05:31 ET (10:31 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-