BFM Patrimoine

UPDATE: Le CAC 40 termine en baisse de 1,5%, craintes d'une diminution du QE

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Après avoir passé la première moitié de la séance autour des niveaux de clôture de jeudi, les valeurs françaises se sont orientées en nette baisse vendredi après-midi, après la publication de chiffres supérieurs aux atte

PARIS (Dow Jones)--Après avoir passé la première moitié de la séance autour des niveaux de clôture de jeudi, les valeurs françaises se sont orientées en nette baisse vendredi après-midi, après la publication de chiffres supérieurs aux attentes sur les créations d'emplois aux Etats-Unis au mois de juin, qui laissent présager une diminution des mesures d'assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale dans les mois qui viennent.

Après un rebond de 2,9% jeudi, l'indice CAC 40 a terminé en repli de 1,5% à 3.753,85 points. L'indice SBF 120 a lui reculé de 1,3% vendredi, à 2.903,98 points.

Les valeurs du secteur financier, après avoir progressé en matinée, ont finalement terminé dans le rouge. Initialement portées par le discours rassurant sur les taux directeurs tenu jeudi par le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, Société Générale, BNP Paribas et Axa ont toutes trois perdu 0,8%. Crédit Agricole a accusé un repli plus marqué de 2%.

Parmi les baisses les plus marquées, Bouygues a perdu 2,5% à 19,41 euros. Les analystes d'Exane BNP Paribas ont abaissé leur recommandation sur le titre de "neutre" à "sous-performance".

L'action Alstom a également souffert, accusant un recul de 2,5% à 24,54 euros. Les analystes de Deutsche Bank ont abaissé leur recommandation sur le titre, en la passant à "conserver".

En dehors de l'indice CAC 40, l'action PSA Peugeot Citroën a poursuivi l'important rebond entamé jeudi, après le relèvement de la recommandation des analyses de Goldman Sachs sur le titre, de "neutre" à "achat fort". PSA a terminé en hausse de 3,5% à 7,10 euros.

A l'inverse, l'action Saft a plongé de 9,9% à 17,50 euros. Le fabricant de batteries de haute technologie a averti que sa marge d'exploitation (ou marge d'Ebitda) serait inférieure à ses prévisions en 2013, en raison d'une dégradation de sa rentabilité au premier semestre.

-Yann Morell y Alcover, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 60; yann.morellyalcover@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

July 05, 2013 12:11 ET (16:11 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-