BFM Patrimoine

UPDATE: Le CAC 40 finit stable après de décevantes statistiques américaines

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris a clôturé stable jeudi, après le fort repli subi au cours des deux dernières séances. La hausse amorcée en début de séance, à la faveur notamment d'une émission obligataire réussie en Espagne, s'est to

PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris a clôturé stable jeudi, après le fort repli subi au cours des deux dernières séances. La hausse amorcée en début de séance, à la faveur notamment d'une émission obligataire réussie en Espagne, s'est toutefois heurtée dans l'après-midi à une salve d'indicateurs économiques décevants en provenance des Etats-Unis.

Le CAC 40 a clôturé à l'équilibre (0%) pour finir à 3.599,36 points.

Permettant d'apaiser en partie les craintes sur les perspectives économiques de la zone euro, l'Espagne a réussi jeudi à placer 4,71 milliards d'euros d'obligations d'Etat, soit un montant supérieur au maximum visé, avec des taux en baisse. Les coûts de financement de la France ont par ailleurs atteint leur plus bas niveau historique pour les emprunts à cinq ans dans le cadre de l'adjudication réalisée jeudi, alors que les investisseurs cherchent un équilibre entre sécurité et rendement.

Plus moroses, les nouvelles venues d'outre Atlantique ont fait apparaître une baisse surprise de l'indice composite des indicateurs avancés en mars, en raison d'un pessimisme accru des ménages à l'égard des perspectives économiques.

L'activité manufacturière dans la région de Philadelphie a par ailleurs progressé en avril mais de manière moins nette que le mois précédent et dans des proportions inférieures à ce qu'attendaient les économistes. Le nombre d'actifs américains effectuant une première demande d'allocation chômage a quant à lui augmenté pour la quatrième fois en cinq semaines, signe de la lenteur du redressement du marché de l'emploi.

Après avoir subi une forte correction depuis deux jours, Essilor International a bénéficié d'un mouvement d'achats à bon compte et de commentaires d'analystes optimistes. Le titre a progressé de 3,3% à 82,50 euros.

Parmi les valeurs défensives, Danone a gagné 2,6% à 56,60 euros, toujours soutenu par le bon chiffre d'affaires trimestriel publié plus tôt cette semaine.

Après avoir porté le rebond au cours de la matinée, les valeurs bancaires ont clôturé en baisse au terme d'une séance erratique. BNP Paribas a limité ses pertes en terminant légèrement dans le rouge à 38,29 euros, tandis que Crédit Agricole perdait 1,1% à 6,14 euros et que la Société Générale s'enfonçait de 3,5% à 24,30 euros.

Veolia Environnement n'est pas non plus parvenu à inverser le mouvement de baisse de ces derniers jours, le titre perdant 4,7% à 9,50 euros.

En dehors du CAC 40, Sodexo a chuté de 9,6% à 64,03 euros en réaction à la publication de résultats semestriels décevants. PagesJaunes Groupe a cédé 1,3% à 1,56 euro, alors que le chiffre d'affaires du groupe, attendu la semaine prochaine, pourrait décevoir, selon Exane BNP Paribas.

Dans le haut du tableau, Artprice a bondi de 6,5% à 28,50 euros, porté par une étude de Bryan Garnier optimiste sur les perspectives de valorisation du titre. Plastic Omnium a par ailleurs gagné 3,3% à 82,50 euros, en réaction à la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre.

Vendredi, les prix à la production en Allemagne seront publiés à 8h00.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +331 40 17 17 72; thomas.varela@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

April 18, 2013 12:14 ET (16:14 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-