BFM Patrimoine

UPDATE: Le CAC 40 finit en hausse de 0,9%, optimisme pour la décision allemande sur le MES

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris a clôturé sur une légère hausse mardi, repassant en territoire positif dans l'après-midi à la faveur d'un regain d'optimisme du marché, explique ETX Capital. Selon la société de trading, les investisseur

PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris a clôturé sur une légère hausse mardi, repassant en territoire positif dans l'après-midi à la faveur d'un regain d'optimisme du marché, explique ETX Capital.

Selon la société de trading, les investisseurs ont salué la confirmation par la cour constitutionnelle allemande qu'elle statuerait bien mercredi sur le Mécanisme européen de stabilité (MES), ce qui a ravivé les espoirs d'un feu vert de la plus haute juridiction allemande au dispositif.

Le CAC a clôturé sur une hausse de 0,9% à 3.537,30 points tandis que le SBF 120 a pris 0,8% à 2.701,34 points.

Les géants du luxe LVMH et PPR ont été nettement pénalisés par l'avertissement sur résultats du britannique Burberry: LVMH a signé la plus forte baisse du CAC 40 et chuté de 3,4% à 127,80 euros, suivi par PPR, qui a lâché 2,1% à 125,25 euros.

PSA a cédé 0,1% à 6,46 euros après la publication du rapport Sartorius, qui a préconisé une diminution de la dépendance du constructeur automobile à l'Europe pour surmonter les difficultés.

Carrefour, qui a indiqué envisager de céder certains de ses magasins de ville et d'en acheter d'autres, a pris 0,8% à 17 euros.

Air Liquide, dont Jefferies a lancé le suivi à "conserver", a a pris 0,6% à 96,51 euros tandis que Safran, dont Credit Suisse a débuté la couverture à "surperformance", a avancé de 1,1% à 28,09 euros.

En dehors du CAC 40, Medica a gagné 0,5% à 13,57 euros que l'exploitant de maisons de retraite de résultats a publié des résultats semestriels jugés sans grande surprise par Société Générale.

Le groupe pharmaceutique Ipsen, qui a annoncé qu'il avait réussi à maintenir l'offre sur le marché nord-américain de son traitement des troubles de la croissance Increlex malgré les difficultés de son fournisseur, a grapillé 0,2% à 18,90 euros.

Nexans, déclassé à "accumuler" par CM-CIC, a reculé de 2,4% à 38,56 euros.

Mercredi, les investisseurs attendront, en France, les résultats semestriels d'Orpea, la balance des paiements de juillet et les prix à la consommation d'août.

A l'agenda européen figurent la très attendue décision de la justice allemande sur le MES ainsi que les prix à la consommation en Allemagne en août, la production industrielle de juillet en Italie et dans la zone euro et le chômage au Royaume-Uni en août. Une émission obligataire sera réalisée en Allemagne. Du côté des entreprises, le britannique Kingfisher dévoilera ses résultats semestriels.

L'agenda américain comportera les stocks hebdomadaires de pétrole, les prix à l'exportation et à l'importation en août et les stocks des grossistes en juillet. La Réserve fédérale débutera sa réunion de politique monétaire.

(END) Dow Jones Newswires

September 11, 2012 11:47 ET (15:47 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-