BFM Patrimoine

THERADIAG renforce son programme de développement microARN dans le VIH/SIDA en signant deux accords de partenariat supplémentaires avec les équipes du CNRS de Montpellier

BFM Patrimoine
Regulatory News : THERADIAG (Paris:ALTER) (ISIN : FR0004197747, Mnémonique : ALTER), société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, annonce avoir signé, via sa filiale Prestizia, deux acc

Regulatory News :

THERADIAG (Paris:ALTER) (ISIN : FR0004197747, Mnémonique : ALTER), société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, annonce avoir signé, via sa filiale Prestizia, deux accords de collaboration avec les équipes du CNRS / Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier et l'Université 2 de Montpellier pour le développement de tests théranostics dans le VIH/SIDA.

« Grâce au renforcement de notre collaboration avec le CNRS sur les microARN, et désormais sur les lncRNAs, Theradiag se situe à la pointe de la recherche et du développement de nouveaux outils de diagnostic et de monitoring des traitements dans le VIH/SIDA » commente Odile Prigneau, Directrice Générale de Prestizia.

Le premier accord a pour objet la mise en œuvre de deux des quatre projets théranostics prévus dans le cadre du projet OSEO ISI CaReNA initié en 2013 entre Theradiag, Splicos et le CNRS :

un test de suivi du traitement anti-VIH développé par Splicos (SPL-464),

un test de pronostic et monitoring de l'infection par le VIH/SIDA.

Par cet accord, le CNRS apportera à Theradiag un soutien scientifique et matériel dans l'identification de signatures microARN, les validations techniques et les analyses biologiques et statistiques notamment.

Le second accord concerne l'extension de la collaboration entre Prestizia et le CNRS sur le tropisme du VIH/SIDA à un nouveau programme de recherche basé sur les long non-coding RNAs (ou lncRNAs, une autre famille d'ARN non codants). De manière similaire aux microARN, les signatures lncRNA pourraient être utilisées dans le développement de nouveaux outils de diagnostic, pronostic et de suivi thérapeutique du SIDA, notamment pour déterminer la charge virale et le tropisme du VIH (CXCR4 ou CCR5). L'objectif du partenariat avec le CNRS sera de déterminer l'intérêt scientifique, clinique et industriel de ces nouveaux biomarqueurs encore très peu explorés dans le domaine de la recherche appliquée. La mise sur le marché du premier test de tropisme du SIDA grâce aux microARN est prévue à l'horizon 2015.

  • « Notre stratégie théranostique s'applique également à d'autres domaines thérapeutiques très importants comme le cancer grâce à notre programme de développement sur le cancer du rectum initié courant 2013 et le suivi des biothérapies dans les maladies inflammatoires chroniques via la commercialisation depuis deux ans de la gamme complète LISA TRACKER. Les marchés potentiels de nos kits théranostics sont immenses, puisqu'ils représentent plus de 80 millions de dollars sur le segment des traitements anti-CCR5 dans le VIH/SIDA, et plus de 300 millions de dollars dans les maladies auto-immunes1 » conclut Michel Finance, Directeur Général de Theradiag.
  • En juin 2013, Theradiag a ouvert un laboratoire dédié à la recherche appliquée pour le développement de tests basés sur les microARN au sein de l'incubateur Cap Alpha à Montpellier, où la société emploie aujourd'hui 4 collaborateurs.

A propos du projet CaReNA
Le projet CaReNA entre Splicos, spécialiste de l'épissage alternatif des ARN, Theradiag et le CNRS a pour objectif de développer des solutions thérapeutiques et diagnostiques associées et fondées sur le ciblage de l'ARN pour le traitement du VIH/SIDA et l'obésité. Le montant global du projet, financé par OSEO, pourrait atteindre 18 M€. Theradiag travaille dans le cadre de ce partenariat au développement de 4 nouveaux kits de diagnostic et/ou de monitoring de ces pathologies.

A propos de Theradiag
Forte de son expertise dans la distribution, le développement et la fabrication de tests de diagnostic in vitro, Theradiag innove et développe des tests de théranostic (alliance du traitement et du diagnostic), qui mesurent l'efficacité des biothérapies dans le traitement des maladies auto-immunes, du cancer et du SIDA. Theradiag participe ainsi au développement de la « médecine personnalisée », favorisant l'individualisation des traitements, la mesure de leur efficacité et la prévention des résistances médicamenteuses. Theradiag commercialise la gamme Lisa-Tracker, marquée CE, une solution complète de diagnostic multiparamétrique pour la prise en charge des patients atteints de maladies auto-immunes et traités par biothérapies. Via sa filiale Prestizia, Theradiag développe également de nouveaux marqueurs de diagnostic grâce à la plateforme microARN, pour la détection et le suivi du VIH/SIDA et du cancer du rectum. La société est basée à Marne-la-Vallée et Montpellier et compte plus de 55 collaborateurs.

Pour de plus amples renseignements sur Theradiag, visitez notre site web : www.theradiag.com

1 Estimations de la société sur la base du nombre de patients traités (ou pouvant être traités) dans ces deux types de pathologies.

Theradiag
Relations investisseurs
Nathalie Trepo, Tél: 01 64 62 10 12
ntrepo@theradiag.com
ou
NewCap.
Communication financière et Relations Investisseurs
Valentine Brouchot / Pierre Laurent, Tél. : 01 44 71 94 94
theradiag@newcap.fr
ou
Alize RP
Relations Presse
Caroline Carmagnol, Tél. : 06 64 18 99 59
caroline@alizerp.com
ou
Christian Berg, Tél. : 01 70 22 53 86
christian@alizerp.com

Business Wire