BFM Patrimoine

Les résultats d'une étude indiquent que le test de signature génétique pour le pronostic du cancer du sein Prosigna™ par NanoString Technologies estime le risque de récidive tardive chez des patientes postménopausées atteintes...

BFM Patrimoine

Les résultats positifs de deux études du test diagnostique in vitro basé sur PAM50 seront présentés au congrès annuel sur le cancer du sein IMPAKT Les résultats d'une étude indiquent que le test de sign

Les résultats positifs de deux études du test diagnostique in vitro basé sur PAM50 seront présentés au congrès annuel sur le cancer du sein IMPAKT

Les résultats d'une étude indiquent que le test de signature génétique pour le pronostic du cancer du sein Prosignapar NanoString Technologies estime le risque de récidive tardive chez des patientes postménopausées atteintes d'un cancer du sein à récepteurs hormonaux positifs

NanoString Technologies, Inc., un fournisseur privé d'outils de science de la vie destinés aux produits de recherche translationnelle et de diagnostic moléculaire, a annoncé aujourd'hui des résultats de deux études citées dans des présentations orales cette semaine, au congrès sur le cancer du sein IMPAKT. Ces études ont démontré que le test de signature génétique de pronostic du cancer du sein Prosigna™ peut estimer le risque de récidive (RDR) entre 5 et 10 ans suivant le diagnostic chez des femmes postménopausées atteintes d'un cancer du sein à récepteurs hormonaux positifs HR+, à ganglions positifs et à ganglions négatifs au stade précoce.

Malgré des améliorations récentes en matière de traitement contre le cancer du sein, certaines femmes atteintes d'un cancer du sein HR+ au stade précoce demeurent à risque de récidive de la maladie après être restées exemptes de maladie pendant les cinq premières années suivant le diagnostic. L'identification des femmes nouvellement diagnostiquées avec un cancer du sein HR+ qui sont les plus vulnérables à une récidive de leur cancer entre 5 et 10 ans suivant le diagnostic constitue une priorité pour les cancérologues désireux d'aider les patientes atteintes d'un cancer du sein à prendre des décisions mieux informées en matière de traitement. Ces patientes peuvent bénéficier d'une prolongation de la durée de leur endocrinothérapie adjuvante. Les présentations annoncées en fin de semaine sont des analyses de suivi des données de deux essais cliniques à grande échelle et prouvent que le test de cancer du sein Prosigna fournit de précieuses informations qui facilitent les décisions thérapeutiques en identifiant les patientes les plus vulnérables à cette récidive tardive.

« Le score RDR Prosigna peut évaluer avec succès le risque de récidive tardive chez les patientes atteintes d'un cancer du sein HR+ au stade précoce et peut être utilisé à l'avenir pour permettre une décision thérapeutique mieux informée sur l'utilisation continue d'une endocrinothérapie systémique », a déclaré le Dr. Michael Gnant, professeur à l'Université médicale de Vienne et président du groupe d'étude autrichien sur le cancer du sein & colorectal.

« Nous sommes heureux des résultats positifs de ces études, car les cancérologues et les femmes atteintes d'un cancer du sein au stade précoce ont besoin d'un outil diagnostique de pointe qui informe mieux leurs décisions thérapeutiques », a confié pour sa part Brad Gray, président et chef de la direction de NanoString Technologies. « Les résultats de l'étude qui seront présentés au congrès sur le cancer du sein IMPAKT viennent s'ajouter aux preuves qui s'accumulent à l'appui du test du cancer du sein Prosigna et de sa capacité à informer les décisions thérapeutiques des femmes atteintes d'un cancer du sein au stade précoce ».

Résultats clés de l'étude présentés au congrès sur le cancer du sein IMPAKT :
Présentations : Session du meilleur résumé, Vendredi 3 mai à 10 h 45 dans le Gold Hall

Dans l'étude décrite dans le résumé, « Prédire le risque de métastase tardive : Score de risque de récidive (RDR) PAM50 après 5 ans d'endocrinothérapie chez des femmes postménopausées atteintes d'un cancer du sein HR+ au stade précoce : Une étude portant sur 1 478 patientes de l'essai ABCSG8 », le Dr. Michael Gnant et ses collègues décrivent leur conclusion selon laquelle le score RDR fourni par le test de cancer du sein Prosigna de NanoString ajoutait des informations pronostiques sur le risque de récidive tardive du cancer du sein aux écarts pathologiques types dans une population à l'étude incluant 1 478 femmes postménopausées atteintes d'un cancer du sein à récepteurs d'œstrogènes positifs, à ganglions positifs et à ganglions négatifs au stade précoce (p

Dans l'étude décrite dans le résumé, « Comparaison de cinq scores différents pour la prédiction de la récidive tardive du cancer du sein à récepteurs d'œstrogènes positifs », le Dr. Ivana Sestak et ses collègues ont évalué et comparé la valeur de cinq scores pronostiques différents pour prédire la récidive à distance dans les cinq premières années suivant le diagnostic, et entre 5 et 10 ans suivant le diagnostic, pour toutes les patientes de l'essai Arimidex, Tamoxifen, seuls ou en combinaison (Arimidex, Tamoxifen, Alone or in Combination - ATAC). Dans une analyse multivariée, le score RDR était l'un de seulement deux scores pronostiques génomiques à fournir des informations pronostiques supplémentaires sur le risque de récidive à distance entre 5 et 10 ans.

À propos du test de signature génétique de pronostic du cancer du sein Prosigna™

Prosigna évalue le risque de récidive (RDR) chez des femmes postménopausées atteintes d'un cancer du sein à récepteurs hormonaux positifs HR+ au stade précoce : Le test Prosigna a obtenu la marque CE et est disponible pour les professionnels de soins de santé dans l'Union européenne et en Israël ; le test n'est pas disponible en Amérique du Nord.

Basé sur la signature génétique PAM50 découverte initialement par Charles Perou, Ph.D. et ses collègues, le test Prosigna fournit une classification en sous-types reposant sur la biologie fondamentale de la tumeur du sein d'une personne (appelée sous-typage intrinsèque), et un score pronostique (appelé score RDR). Le score RDR estime la probabilité de récidive du cancer sur 10 ans chez des femmes postménopausées atteintes d'un cancer du sein HR+ au stade précoce ayant seulement subi une endocrinothérapie. Le test Prosigna a été validé par deux études cliniques portant sur plus de 2 400 échantillons de patientes et les résultats ont été présentés au Symposium sur le cancer du sein à San Antonio en 2011 et 2012.

Le test Prosigna nécessite un temps de manipulation minimal et peut être proposé dans les laboratoires de pathologie qualifiés d'Europe et d'Israël, ce qui permet aux cancérologues et aux pathologistes de gérer localement l'évaluation diagnostique des patientes atteintes de cancer du sein et d'utiliser l'infrastructure de laboratoire existante. Le test Prosigna fonctionne sur le système d'analyse nCounter exclusif à NanoString, qui offre un moyen simple, reproductible et rentable d'établir simultanément le profil de nombreux gènes avec un niveau élevé de sensibilité et de précision. Le système d'analyse nCounter est actuellement disponible en Amérique du Nord « à des fins de recherche uniquement ».

Pour en savoir plus, veuillez consulter www.prosigna.com.

À propos de NanoString Technologies, Inc.

NanoString Technologies est une société privée qui fournit des outils de sciences de la vie destinés à des produits de recherche translationnelle et de diagnostic moléculaire. Le système d'analyse de la société, nCounter®, employé en recherche de base et translationnelle depuis son introduction en 2008 et cité dans plus de 200 publications à évaluation collégiale, est désormais également optimisé en tant que plateforme de diagnostic. Le système permet de profiler de manière rentable l'expression de centaines de gènes, miRNA, ou variation du nombre de copies, simultanément et avec un niveau élevé de sensibilité et de précision. La technologie de la société autorise une grande diversité d'applications médicales de recherche de base et translationnelle, notamment l'identification et la validation de biomarqueurs. Le test Prosigna™ de signature génétique pour le pronostic du cancer du sein basé sur le système nCounter est le premier kit de diagnostic in vitro commercialisé par le biais de l'activité de diagnostics récemment créée par la société.

Le système d'analyse nCounter est actuellement disponible en Amérique du Nord « à des fins de recherche uniquement ». Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.nanostring.com.

Le logo de NanoString Technologies, NanoString, NanoString Technologies et nCounter sont des marques déposées, et Prosigna est une marque de commerce, de NanoString Technologies, Inc.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Pour NanoString Technologies
Maurissa Messier, 760-539-7417
Maurissa@bioscribe.com

Business Wire