BFM Patrimoine
Placements

INDICES: Le CAC 40 étale en l'absence de progrès sur le "fiscal cliff"

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Le marché parisien est stable vendredi à la mi-journée, subissant une deuxième journée consécutive de consolidation après une progression d'environ 9% en près d'un mois. Le CAC 40 est inchangé, à 3.644,09 points. L'indice

PARIS (Dow Jones)--Le marché parisien est stable vendredi à la mi-journée, subissant une deuxième journée consécutive de consolidation après une progression d'environ 9% en près d'un mois.

Le CAC 40 est inchangé, à 3.644,09 points. L'indice est soutenu par un peu plus de la moitié de ses valeurs, mais les progressions sont globalement modestes. Le SBF 120 grappille 0,1% à 2.799,42 points.

La tendance est à l'attentisme en l'absence de réels progrès dans les négociations entre élus républicains et démocrates du Congrès sur le budget 2013 des Etats-Unis. Ces pourparlers visent à éviter le "fiscal cliff", un ensemble de hausses d'impôts et de baisses des dépenses publiques qui menace de replonger l'économie des Etats-Unis en récession.

Les marchés sont cependant soutenus par une actualité macroéconomique par ailleurs plutôt favorable, dont des statistiques encourageantes sur l'activité manufacturière en Chine et, dans une certaine mesure, la confirmation du "triple-A" de la France par Fitch Ratings.

La plus forte hausse du CAC 40 revient à Alcatel-Lucent, qui bondit de 10,8% à 0,94 euro, après l'obtention de nouveaux financements d'un montant de 1,6 milliard d'euros, qui permettent à l'équipementier de télécommunications d'envisager plus sereinement la mise en oeuvre de son plan de restructuration.

Lafarge profite du relèvement de l'opinion de Citi à "achat" pour progresser de 1,4% à 46,19 euros. A l'inverse, Saint-Gobain cède 0,1% à 31,65 euros, après avoir été dégradé à "neutre" par la banque américaine.

Après le maintien de la note "triple-A" de Fitch sur la France, les valeurs bancaires évoluent en ordre dispersé. Crédit Agricole recule de 1,2% à 5,93 euros, mais Société Générale s'octroie 0,1% à 29,17 euros et BNP Paribas avance de 0,5% à 43,42 euros.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

December 14, 2012 06:43 ET (11:43 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-