BFM Patrimoine

De nouvelles données sur VELCADEMD soulignent la polyvalence du médicament et le confirment à titre de traitement de première intention du myélome multiple

BFM Patrimoine

Des études présentent les avantages de VELCADE (bortézomib) relativement à la survie, la progression de la maladie, l'innocuité et la qualité de la vie dans le traitement du myélome multiple, autant en monothé

Des études présentent les avantages de VELCADE (bortézomib) relativement à la survie, la progression de la maladie, l'innocuité

et la qualité de la vie dans le traitement du myélome multiple, autant en monothérapie qu'en association avec d'autres médicaments

Remarque : Le présent communiqué correspond aux résumés 1968, 3177 et 3187 de l'American Society of Hematology (ASH)

Janssen-Cilag International NV (Janssen) a annoncé aujourd'hui que les nouvelles données présentées à la 55e réunion annuelle de l'American Society for Hematology (ASH) viennent étayer la fonction de traitement de première intention du myélome multiple de VELCADE MD (bortézomib). Les données démontrent les avantages de doses cumulatives élevées de VELCADE, une amélioration significative du taux de réponse et un ralentissement significatif de la progression de la maladie lorsque le médicament est utilisé en combinaison avec la dexaméthasone, ainsi que son association avec un faible taux de cardiotoxicité.

« Le bortézomib est à la base de nombreux schémas thérapeutiques du myélome multiple, cependant nous continuons de découvrir de meilleures façons de l'utiliser à son plein potentiel, a déclaré la professeure Maria-Victoria Mateos, médecin-conseil au service d'hématologie de l'hôpital universitaire de Salamanque, en Espagne, et chercheuse principale d'une étude évaluant des doses élevées de bortézomib (résumé ASH 1968). L'association d'une dose cumulative élevée de bortézomib et d'une amélioration de la survie des patients atteints de myélome multiple recevant une combinaison de VELCADE, melphalan et prednisone indique la voie vers une utilisation accrue de schémas thérapeutiques optimaux. À mesure que s'accroissent nos connaissances de l'efficacité et l'innocuité du bortézomib s'accroît aussi notre capacité à prolonger et à améliorer la vie des patients atteints de myélome multiple. »

Résumé 1968 : L'augmentation de la dose cumulative de bortézomib est associée à une amélioration de la survie globale chez les patients atteints de myélome multiple préalablement non traité recevant une combinaison de bortézomib, melphalan et prednisone (VMP)1

Selon les données communiquées le 7 décembre 2013, une analyse approfondie de l'essai de phase III VISTA, qui a fait date, a démontré qu'une dose cumulative élevée de VELCADE (obtenue par le prolongement de la durée du traitement ou une augmentation de l'intensité de la dose) était associée à une amélioration de la survie globale (SG) chez les patients atteints de myélome multiple préalablement non traité recevant la combinaison VMP. Ces données démontrent qu'il importe de maintenir le traitement au VELCADE en modifiant la dose et le programme et en gérant les effets indésirables, afin de maximiser la dose cumulative et d'augmenter la survie globale. Dans cette étude :

  • On a constaté une prolongation significative de la survie globale des patients dans le groupe recevant une dose cumulative de VELCASE élevée (≥ 39 mg/m2) comparativement au groupe recevant une dose cumulative moins élevée (< 39 mg/m2) (médiane de 66,3 mois comparativement à 6,2 mois, taux de risque corrigé en fonction de l'âge égal à 0,561 ; p=0, 0002).
  • Le groupe recevant une dose cumulative moins élevée de VELCADE affichait une incidence plus élevée d'arrêt hâtif du traitement.
  • Dans une analyse menée chez les patients survivants après 180 jours (afin de contrer les effets confusionnels d'une mort prématurée), la survie globale restait significativement plus longue chez les patients du groupe recevant une dose cumulative plus élevée de VELCADE (survie globale médiane de 60,4 mois comparativement à 50,3 mois, taux de risque de 0,709, p=0,0356).

Les données de suivi après cinq ans de l'essai VISTA ont été présentées pour la première fois en 2011. Elles indiquaient la supériorité d'un traitement VMP sur un traitement combinant le melphalan et la prednisone (VP) chez les patients atteints de myélome multiple préalablement non traité non candidats à une greffe. 2

Résumé 3177 : L'addition de dexaméthasone au VELCADE améliore le taux de réponse et retarde la progression de la maladie comparativement au VELCADE seul, tout en présentant un profil d'innocuité comparable.3

Les données communiquées le 8 décembre 2013 portant sur une analyse rétrospective de paires assorties de patients atteints de myélome multiple en rechute, ont démontré qu'une combinaison de VELCADE et de dexaméthasone présentait des avantages significatifs comparativement au VELCADE seul. Cela renforce les données indiquant l'utilisation d'une combinaison de VELCADE et de dexaméthasone dès la première récidive du myélome multiple. Les données issues de cette analyse ont montré que :

  • Le taux de réponse global de la combinaison de VELCADE et de dexaméthasone était significativement plus élevé que pour le VELCADE seul (75 % par rapport à 41 %, p
  • La survie sans progression (11,9 mois comparativement à 6,4 mois p=0,051) et le délai médian avant progression (13,6 mois comparativement à 7,0 mois, p=0,003) étaient plus longs pour la combinaison de VELCADE et dexaméthasone que pour le VELCADE seul.
  • Aucun des groupes n'a atteint la médiane pour la survie globale (p=0,884) ; les taux de survie globale sur un et deux ans ont atteint 78,7 % et 68,4 % respectivement (VELCADE-dexaméthasone) comparativement à 86,4 % et 62,2 % (VELCADE seul).
  • Les deux groupes présentaient des profils d'innocuité similaires, y compris des taux de thrombocytopénie de grade III ou IV, des infections et une neuropathie périphérique.

Le 21 novembre 2013, le CHMP a exprimé une opinion positive recommandant l'utilisation de VELCADE (bortézomib) en combinaison avec la dexaméthasone pour le traitement du myélome multiple progressif chez des patients adultes qui ont reçu au moins un traitement antérieur et qui ont déjà fait l'objet d'une greffe de cellules souches hématopoïétiques ou chez lesquels cette technique n'est pas envisageable.4 Il revient maintenant à la Commission européenne de décider si l'étiquette de VELCADE doit être révisée pour inclure cette indication.

Résumé 3187 : Les études de phase II et III du VELCADE dans le traitement du myélome multiple indiquent que le risque d'insuffisance cardiaque est faible.5

Les patients atteints de myélome multiple vivent plus longtemps et il est par conséquent plus important que jamais que les effets indésirables du traitement soient gérés attentivement ou minimisés afin que les patients aient une qualité de vie optimale. La cardiotoxicité du traitement est reconnue à titre de facteur de risque possiblement important pouvant contribuer à l'aggravation des incidents cardiaques chez ces patients. Cependant, les données présentées le 8 décembre 2013 à la suite d'une analyse rétrospective des cas d'insuffisance cardiaque signalés durant les études de phase II et de phase III sur le traitement du myélome multiple à l'aide de VELCADE ont montré que ce médicament était associé à un faible taux d'insuffisance cardiaque de grade ≥3, autant dans les cas nouvellement diagnostiqués que dans les cas de rechute ou réfractaires au traitement. En outre, les données démontrent que le taux d'insuffisance cardiaque de grade ≥3 dans les groupes traités avec VELCADE n'était pas significativement plus élevé que celui dans les groupes de comparaison non traités avec VELCADE. Cette étude a fourni les renseignements suivants :

  • VELCADE est associé à un faible taux d'insuffisance cardiaque de grade ≥3 chez les cas nouvellement diagnostiqués (2,0 %) et les cas de rechute ou réfractaires au traitement (1,9 %).
  • Les études de comparaison (APEX/VISTA) et l'analyse préalable des greffes de cellules souches autologues (GCSA) ont indiqué que le taux global d'insuffisance cardiaque de grade ≥3 dans les volets VELCADE et non VELCADE de l'étude étaient égaux (2,0 % dans les groupes VELCADE et 1,6 % dans les groupes non VELCADE).

Les données de l'ASH s'ajoutent à l'atteinte d'importants jalons dans le traitement du myélome multiple à l'aide de VELCADE

Les données présentées à la réunion de 2013 de l'ASH s'ajoutent à d'autres résultats positifs de VELCADE en Europe :

  • En 2012, l'administration par voie sous-cutanée de VELCADE a été autorisée par la Commission européenne, ce qui a augmenté la sécurité et la commodité des patients.6
  • En juin 2013, la Commission européenne a approuvé une modification de l'étiquette de VELCADE indiquant son utilisation à titre de répétition du traitement chez les patients adultes ayant précédemment répondu à un traitement au même médicament. 6
  • En août 2013, la Commission européenne a approuvé l'utilisation de VELCADE à titre de première option thérapeutique en combinaison avec la dexaméthasone (VD) ou la thalidomide et la dexaméthasone (VTD) chez les patients adultes atteints de myélome multiple préalablement non traité qui sont candidats à une chimiothérapie à fortes doses avec greffe de cellules souches hématopoïétiques.6
  • Le 21 novembre 2013, le CHMP a exprimé une opinion positive recommandant l'utilisation de VELCADE en combinaison avec CAELYXMD (chlorhydrate de doxorubicine sous forme liposomale pégylée) ou la dexaméthasone pour le traitement du myélome multiple progressif chez des patients adultes qui ont reçu au moins un traitement antérieur et qui ont déjà fait l'objet d'une greffe de cellules souches hématopoïétiques ou chez lesquels cette technique n'est pas envisageable.4 Il revient maintenant à la Commission européenne de décider si l'étiquette de VELCADE doit être révisée pour inclure cette indication.

– 30 –

NOTES AUX RÉDACTEURS

À propos de VELCADE (bortézomib)6

VELCADE (bortézomib) est un médicament utilisé pour traiter le myélome multiple, qui est un cancer du sang. Il contient une substance active, le bortézomib, et est le premier d'une nouvelle classe de médicaments connus sous le nom d'inhibiteurs des protéasomes. Les protéasomes sont présents dans toutes les cellules et jouent un rôle important en contrôlant la fonction et la croissance cellulaires, ainsi que la manière dont les cellules interagissent avec les cellules avoisinantes. Le bortézomib interrompt de manière temporaire le fonctionnement normal des protéasomes des cellules, ce qui empêche la croissance des cellules cancéreuses du myélome et provoque leur mort.

VELCADE présente un profil d'innocuité prévisible et un rapport avantages/risques favorable. Les effets secondaires les plus courants de VELCADE sont la fatigue, les troubles gastro-intestinaux, la thrombocytopénie transitoire et la neuropathie.

VELCADE est le leader du marché dans le traitement de première ligne des patients atteints de myélome multiple non candidats à une greffe. VELCADE est développé conjointement par Millennium/Takeda et les sociétés pharmaceutiques Janssen. Millennium se charge de la commercialisation de VELCADE aux États-Unis, tandis que les sociétés pharmaceutiques Janssen s'en chargent en Europe et dans le reste du monde. Takeda Pharmaceutical Company Limited et Janssen Pharmaceutical K.K. assurent conjointement la promotion de VELCADE au Japon. VELCADE est approuvé dans plus de 90 pays et a été utilisé dans le traitement de plus de 450 000 patients dans le monde.

À propos du myélome multiple

Le myélome multiple est un cancer du sang incurable qui se déclare dans la moelle osseuse et se caractérise par la prolifération de cellules plasmatiques anormales. Le myélome multiple arrive au deuxième rang des formes les plus fréquentes des maladies de la moelle osseuse. Il s'agit d'une forme de cancer relativement rare représentant environ un pour cent de tous les cancers et responsable d'environ deux pour cent des décès dus au cancer.7 En Europe, où la maladie affecte quelque 60 000 personnes, chaque année, 21 420 nouveaux cas sont déclarés et 15 000 personnes en décèdent.8

À propos de Janssen

Les sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson s'emploient à répondre aux besoins médicaux non satisfaits les plus importants de notre époque, et à leur apporter une solution, notamment en oncologie, immunologie, neuroscience, maladies infectieuses et maladies cardiovasculaires et métaboliques. Motivé par son engagement envers les patients, Janssen développe des produits, services et solutions de soins de santé innovants pour aider les patients dans le monde entier. Pour de plus amples renseignements, rendez-vous sur le site www.janssen-emea.com.

Janssen dans le domaine de l'oncologie

En matière d'oncologie, notre rôle consiste fondamentalement à modifier la manière dont nous comprenons, diagnostiquons et prenons en charge le cancer, ce qui renforce notre engagement envers les patients. Dans notre quête de moyens novateurs permettant de faire face aux problèmes posés par le cancer, nous concentrons principalement nos efforts sur plusieurs solutions de traitement et de prévention. Nous travaillons notamment sur les tumeurs hématologiques et le cancer de la prostate ; l'interception du cancer avec pour objectif le développement des produits qui interrompent le processus cancérigène ; les biomarqueurs pouvant contribuer à nous guider dans une utilisation ciblée et personnalisée des thérapies ; ainsi que l'identification et le traitement sûrs et efficaces des changements précoces du micro-environnement tumoral.

Le présent communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Il est conseillé au lecteur de ne pas placer une confiance excessive dans ces énoncés prospectifs. Ces déclarations sont fondées sur les attentes actuelles relatives à des événements futurs. Si les hypothèses sous-jacentes s'avèrent inexactes ou si des risques ou incertitudes inconnus se matérialisent, les résultats réels pourraient différer sensiblement des attentes et projections de Janssen Cilag International NV, des autres sociétés pharmaceutiques Janssen ou de Johnson & Johnson. Les risques et incertitudes incluent, sans toutefois s'y limiter, les conditions générales dans le secteur et la concurrence ; les facteurs économiques tels que les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change ; les progrès technologiques, les nouveaux produits et les brevets obtenus par nos concurrents ; les défis inhérents au développement de nouveaux produits, dont l'obtention des autorisations réglementaires ; les défis liés aux brevets ; les évolutions du comportement et des habitudes d'achat ou les difficultés financières des acheteurs de produits et de services de soins de santé ; les modifications des lois et réglementations gouvernementales ainsi que les réformes en matière de soins de santé au plan national et international ; les tendances envers la maîtrise des coûts des soins de santé ; ainsi que la vérification renforcée du secteur des soins de santé par les agences gouvernementales. Une liste et une description détaillées de ces risques, incertitudes et autres facteurs sont présentées dans la pièce 99 jointe au rapport annuel de Johnson & Johnson sur formulaire 10-K pour l'exercice clos le 30 décembre 2012. Des copies de ce formulaire 10-K, ainsi que des rapports déposés ultérieurement sont disponibles en ligne sur www.sec.gov, www.sec.gov, www.jnj.com, ou sur demande auprès de Johnson & Johnson. Ni les sociétés pharmaceutiques Janssen ni Johnson & Johnson n'assument l'obligation de mettre à jour les énoncés prospectifs suite à de nouvelles informations, d'événements futurs ou de faits nouveaux.

###

Le présent communiqué a été rédigé en anglais. Des traductions en français, en allemand, en italien et en espagnol sont fournies à titre gracieux.

RÉFÉRENCES

1 Mateos M et al. Higher cumulative bortezomib dose results in better overall survival in patients with previously-untreated multiple myeloma receiving bortezomib-melphalan-prednisone (VMP) in the Phase 3 VISTA study [résumé ASH 1968].

2 San Miguel JF et al. Persistent significant overall survival benefit, after 5 years follow up and no increased risk of secondary primary malignancies with bortezomib-melphalan-prednisone versus melphalan-prednisone in patients with previously untreated multiple myeloma. J Clin Oncol. 2013; 1;31(4): 448-55.

3 Dimopoulos M et al. Retrospective matched-pair analysis of the efficacy and safety of bortezomib plus dexamethasone versus bortezomib monotherapy in patients with relapsed multiple myeloma [résumé ASH 3177].

4 Opinion du Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP) sur l'association de VELCADE à d'autres médicaments, 22 novembre 2013. http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/news_and_events/news/2013/11/news_detail_001963.jsp&mid=WC0b01ac058004d5c1

5 Laubach J el al. Quantifying the risk of heart failure associated with proteosome inhibition: a retrospective analysis of heart failure reported in phase 2 and phase 3 studies of bortezomib in multiple myeloma [résumé ASH 3187].

6 VELCADE European Public Assessment Report (EPAR). Voir : http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/000539/human_med_001130.jsp&murl=menus/medicines/medicines.jsp&mid=WC0b01ac058001d124 [consulté en novembre 2013].

7 Myeloma Patients Europe: What is multiple myeloma? Voir : http://www.myeloma-euronet.org/en/multiple-myeloma/what-is.php [consulté en novembre 2013].

8 Myeloma Patients Europe: FAQs - multiple myeloma. Voir : http://www.myeloma-euronet.org/en/multiple-myeloma/faq.php [consulté en novembre 2013].

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Demandes des médias :
UE : Satu Kaarina Glawe Téléphone : +49 (0) 2638 947 9218 Cellulaire : +49 (172) 294 6264 ou États-Unis : Kellie Mclaughlin Téléphone : +1 908 927 7477 Cellulaire : +1 609 468 8356 ou Relations avec les investisseurs : Stan Panasewicz Téléphone : +1 732 524 2524 ou Louise Mehrotra Téléphone : +1 732 524 6491

Business Wire