BFM Patrimoine

CAC40: teste les 4.550, la BCE est saluée, W-Street exulte.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - L'évènement du jour, c'est peut-être l'euphorie qui se dessine à Wall Street depuis 16H30 avec une ascension linéaire et verticale des indices US: les Dow Jones (+0,6%) s'envole vers 16.830Pts, le 'S&P' de +0,55% vers

(CercleFinance.com) - L'évènement du jour, c'est peut-être l'euphorie qui se dessine à Wall Street depuis 16H30 avec une ascension linéaire et verticale des indices US: les Dow Jones (+0,6%) s'envole vers 16.830Pts, le 'S&P' de +0,55% vers 1.939, le Nasdaq de +0,9%.
Les opérateurs se réjouissent-ils de l'instauration de taux nuls en Europe, ou du constat que le Dollar ne va pas se mettre à grimper face à l'Euro et handicaper les entreprises exportatrices ?

Les places européennes ont retrouvé de la vigueur peu avant la clôture après un petit épisode de faiblesse qui avait vu le FT-100 afficher -0,3% (il en termine à -0,1%) et DAX (+0,2% au final) afficher -0,2% à 9.920 après avoir bondi jusque vers un nouveau record historique absolu de 10.014Pts. L'optimisme l'emporte à la veille de la publication des statistiques de l'emploi en mai aux USA.

Le CAC40 (+1,07% à 4.548Pts) termine sur un beau record après avoir reperdu la moitié de ses gains une fois inscrit un zénith à 4.578Pts.

Les annonces de la BCE sont-elles en train faire 'pshitt' ?
L'Euro a décroché durant quelques minutes en direction des 1,3500$ avant de remonter au-dessus des 1,36 puis de se stabiliser vers 1,3615, les marchés obligataires sont sans grande réaction, le Bund est inchangé, les dettes périphériques se détendent de 6Pts de base (un écart tout à fait banal et digne d'une séance sans annonces majeures).

Après l'euphorie observée lors de la conférence de presse de Mario Draghi, les esprits se sont bien calmés: diable se niche dans les détails et les opérateurs sont en train de s'interroger sur la conditionnalité de l'usage des liquidités que la BCE veut mettre en place sous forme de T-LTRO.

Les marchés de taux et de devises avaient accueilli comme un non-évènement l'abaissement due taux directeur à 0,15 contre 0,25%... ces 10Pts de base se rajoutant aux 400Pts déjà retranchés entre 2009 et 2014.

Pas vraiment d'effet de surprise avec l'adoption du principe des prises en pension à taux négatif (-0,1%): la rumeur circulait depuis le début de l'année... mais cela place les banques dans une situation 'compliquée'.

La mise en oeuvre d'un cycle d'achats d'ABS, de 2 T-LTRO (sur 4 ans) pour un montant de 400Mds en 2 tranches en septembre et décembre 2014 constitue en quelque sorte la prolongation des LTRO de début 2012 qui arrivent à expiration.

Au sein du CAC40, les banques continuent de bénéficier d'achats nourris mais la Sté Générale qui s'envolait de +4% ne gagne plus que 2,5% et BNP-Paribas finit en repli de -0,2%.
Orange prend 3,1% sur une 'reco' positive et des rumeurs de rachat de Bouygues (qui ne prend que 0,9%), Saint Gobain +2,7%, Renault et Lafarge prennent +2,4% mais Solvay s'effrite de -0,5%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance