BFM Patrimoine

La crise du coronavirus entraîne-t-elle une pénurie de pièces de Napoléon d'or à acheter en France?

-

- - JOEL SAGET / AFP

Alors que la célèbre pièce (aussi appelée Louis d'or) n'a plus de cotation officielle depuis 2004, CPoR Devises, qui assure aujourd'hui la cotation de référence, affirme que cette dernière a été suspendue, faute d'offre.

En ces temps de crise, peut-on encore se procurer des pièces de 20 francs Napoléon (encore appelés Louis d'or)? Ce vendredi, CPoR Devises a annoncé la suspension de la cotation à 13h "jusqu'à nouvel ordre faute d’une liquidité suffisante sur les marché" explique la société financière. Une information dévoilée par Les Echos. La faute, d'une part au confinement qui a fermé tous les marchands. Mais aussi parce que l'or reste toujours une valeur refuge, surtout lors des crises économiques. Résultat, "les détenteurs actuels de Napoléon ne souhaitent pas vendre" indique François de Lassus, consultant pour CPoR Devises, qui explique avoir "déjà eu un peu de mal à satisfaire de grosses lignes de commandes" ces dernières semaines.

Et selon CPoR Devises, la prime de la pièce, c'est-à-dire la différence entre la valeur de la matière première et le prix lié à l'offre et la demande, aurait grimpé en flèche, alors qu'elle ne dépassait pas 2% avant la suspension. "On a préféré donc suspendre avant de recevoir des commandes importantes d'achat opportuniste liées à la récente baisse du cours de l'or."

Un marché libre

Le marché de l'or parisien est officiellement fermé depuis 2004, faute d'opérateurs. La cotation opérée par CPoR Devises n'est donc pas officielle mais est considérée comme la cotation de référence notamment pour les pièces d'or, du fait que la société fournit les clients des banques.

Reste que tous les acteurs du secteur de l'or ne partagent pas cette inquiétude sur la pénurie. "Il y a de l’or et des pièces d’or en circulation permanente et singulièrement des Napoléons" assure de son côté AuCOFFRE.com, première plateforme française d'achat et vente d'or et d'argent métal en ligne. "Ils se négocient au quotidien, mais pas en boutique ni en banques. D’autres acteurs sont à même de le faire, sans contraintes de confinement." A savoir les boutiques en ligne…

Et de rappeler qu'il n’y a "plus de cotation du cours du Napoléon depuis 2004" et donc que "toute communication émanant d’acteurs privés disant le contraire est totalement erronée".

La suspension unilatérale de la cotation n'a d'ailleurs pas manqué de provoquer la colère de certains investisseurs dans les pièces d'or.

"Ce n'est qu'un cours de référence" tempère François de Lassus mais, "en tant qu'établissement de place sur le marché de l'or physique d'investissement, CPoR Devises a la responsabilité d'éviter qu'une explosion potentielle du montant de la prime se fasse au détriment des acheteurs."

Dans tous les cas, "il se peut qu'il y ait encore des comptoirs d'or qui souhaitent continuer à coter, c'est tout à fait possible puisque c'est libre" poursuit François de Lassus. Et CPoR Devises va tout de même maintenir sa suspension pour "calmer le jeu" sur le Napoléon. "Dès qu'on verra une porte de sortie, on le dira rapidement… mais probablement pas avant la fin de la crise" indique-t-il. Ce vendredi, un Napoléon pouvait s'acheter autour de 285 euros.

Thomas Leroy