BFM Patrimoine

Saint-Valentin: rien ne vaut la colocation pour faire des rencontres

La Saint-Valentin ne s’annonce peut-être pas aussi calme que prévu pour les célibataires.

La Saint-Valentin ne s’annonce peut-être pas aussi calme que prévu pour les célibataires. - Lionel Bonaventure - AFP

Même si c'est demain la Saint-Valentin, les célibataires ne désespèrent pas. Selon une étude, certains comptent bien en profiter pour faire des rencontres. D'autres misent plutôt sur la colocation.

La Saint-Valentin ne s’annonce peut-être pas aussi calme que prévu pour les célibataires. Si 64% des personnes seules* (contre 59% des couples) ont déclaré "ne rien faire de spécial" ce soir-là, 7% déclarent que le 14 février est justement l’occasion de faire de belles rencontres. 

C'est le constat du site AVendreALouer.fr, qui précise que près d’un quart des célibataires (23%) aimerait inviter ou se faire inviter par un(e) voisin(e), précise le spécialiste des petites annonces immobilières.

Les hommes sont d'ailleurs les plus rêveurs à ce sujet, comme le montre une autre étude selon laquelle 31% (vs. 16% des femmes) disent avoir déjà fantasmé sur son ou sa voisin(e).

Mais parfois, le désir est si fort qu’il peut pousser à s’intéresser de plus près à la vie d’autrui...

Sortir avec un(e) colocataire, une bonne idée?

Dans une étude publiée mi-2015, AvendreALouer révélait que 12% des Français espionnaient de temps en temps leurs voisins. Une technique certes un peu intrusive mais qui peut effectivement s’avérer payante: 10% des sondés disent ainsi avoir épousé une personne de leur voisinage.

Toutefois, l’espionnage n’est peut-être pas la meilleure manière de faire... Lire la suite sur Lavieimmo.com

J.Mo.