BFM Patrimoine

Les élections municipales freinent le marché immobilier

La période actuelle n'est pas propice à la réalisation d'un projet immobilier.

La période actuelle n'est pas propice à la réalisation d'un projet immobilier. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

5% seulement des Français ont l’intention de réaliser un projet immobilier dans les 6 prochains mois, selon une étude Explorimmo publiée mardi 11 mars. Les périodes d'élections ne sont jamais propices aux transactions immobilières.

Déjà au point mort, le marché immobilier risque de connaître une pause pendant les prochains mois. A l'aube des élections municipales, seuls 5% des Français ont l'attention de réaliser un projet immobilier, selon une étude Explorimmo-Ifop publiée mardi 11 mars.

Pour Guillaume Teilhard de Chardin, directeur d’Explorimmo, cela n'a rien d'étonnant. "Comme dans toutes périodes d'élection, les Français diffèrent leur prise de décision", explique-t-il à BFM Business. "Il est évident que selon la politique mise en œuvre par le maire d'une ville, tout à chacun mesure l'impact qu'elle peut avoir dans la mise en vente ou l'acquisition d'un bien immobilier".

Le contexte économique inquiète

Mais en dehors des élections municipales, 55% des personnes interrogées estiment que la période actuelle n'est pas propice à la réalisation d'un projet immobilier. Si pour la grande majorité des Français, cela est dû au contexte économique, 11% pensent tout de même que les mesures gouvernementales sont insuffisantes. D'ailleurs, les trois quarts des Français déclarent ne pas avoir confiance dans ces mesures.

Autre mauvaise nouvelle, le budget moyen consacré à l'achat baisse. Il s'élève à 210.638 euros contre 217.934 euros en septembre 2013. L'apport moyen, lui, reste stable. Il représente 37% du budget global contre 36% en septembre 2013.

Diane Lacaze