BFM Patrimoine

Immobilier: dans quelle ville vaut-il mieux acheter?

Les prix immobiliers ont baissé jusqu'à 6% dans certaines villes

Les prix immobiliers ont baissé jusqu'à 6% dans certaines villes - -

En 2013, les taux immobiliers ont reculé de 0,1 point en moyenne selon une étude Meilleurtaux publiée ce lundi 3 février. Dans le même temps, les prix ont baissé. Le pouvoir d'achat a donc progressé, mais les écarts entre les villes sont importants.

Que les futurs acheteurs se réjouissent, leur pouvoir d'achat immobilier est en hausse. Pour 1.000 euros par mois, il a augmenté dans 6 villes étudiées sur 10, précise Meilleurtaux dans une étude publiée ce lundi 3 février.

Le niveau des taux immobiliers, historiquement bas en 2013, est resté globalement stable sur 12 mois. Les meilleurs taux sont même globalement restés inférieurs à 3% dans la majorité des villes, atteignant au minimum 2,64 % sur 20 ans en avril et mai à Marseille. En moyenne, les taux sur 20 ans sont passés de 3,47% en janvier 2013 à 3,35% en janvier 2014.

4 fois plus de surface à Strasbourg qu'à Paris

Dans le même temps, les prix ont connu des baisses jusqu'à 6%. Résultat, dans les villes où les prix ont le plus diminué comme Montpellier et Strasbourg, le gain de pouvoir d'achat est respectivement de 5 et 3 mètres carrés. Déjà en 2012, sur 12 mois, "les acheteurs avaient pu parfois acheter une pièce en plus grâce à la forte baisse des taux et une diminution des prix : 12 mètres carrés à Marseille ou Strasbourg, 6 mètres carrés à Toulouse", précise l'étude. 

Néanmoins, il faut nuancer les bonnes nouvelles. Ainsi, dans certaines villes, les taux immobiliers ont progressé, comme les prix (+13% à Lille par exemple). Résultat, à Paris, le pouvoir d'achat est resté stable à 21 mètres carrés pour 1.000 euros de mensualité sur 20 ans. Il a fortement baissé à Lille (-9 mètres carrés). Il est donc désormais possible d'acheter 4 fois plus de surface à Strasbourg qu'à Paris.

Diane Lacaze