BFM Patrimoine

La dernière demeure de Picasso va-t-elle enfin trouver preneur?

Le peintre a vécu ses derniers jours dans une villa située sur les hauteurs de Mougins dans les Alpes-Maritimes. Mais depuis 1973, cet imposant mas peine à se trouver une destinée.

Historique et magnifique, le mas de Notre Dame de Vie serait-il également maudit? L'histoire de cette propriété est pour le moins mouvementée. La villa, qui a appartenu autrefois à la famille Guinness, a été achetée en 1961 par Pablo Picasso et sa femme Jacqueline Roque. Le peintre, y vécut quasiment reclus. À sa mort en 1973, son épouse y demeure... jusqu'à sa mort en 1986. Mort brutale: elle s'y suicide d'une balle dans la tête.

Catherine Hutin-Blay, fille de Jacqueline Roque et belle-fille de l'artiste hérite du bien. Mais l'héritière préfère vivre au Château de Vauvenargues, dans les Bouches-du-Rhône, qui appartenait également à Picasso et où il est enterré aux côtés de sa femme. Volets clos, jardin à l'abandon, le mas, également surnommé "L'Antre du Minotaure", se délabre doucement. La propriété restera inoccupée pendant 21 ans.

En 2008, discrètement, elle est revendue. L'acquéreur serait un marchand d'art belge qui aurait déboursé 10 ou 12 millions d'euros pour s'offrir cette propriété en piètre état. Il aurait réalisé 10 millions d'euros de travaux pour rénover l'endroit. En 2013, son propriétaire tente de réaliser une colossale plus-value. Mais il est visiblement beaucoup trop gourmand. Il en réclame 170 millions d'euros.

Vente aux enchères le 12 octobre

Alors que le bien finit par être mis aux enchères, un homme d'affaire Sri-lankais, Rayo Withanage fait, en décembre 2016, une offre qui interrompt le processus de vente. À Nice Matin, Me Maxime Van Rolleghem avocat de la banque lors de cette vente, raconte: "Le temps passant, nous avions réaffiché la vente pour le 8 juin mais M. Withanage n'est pas venu. La banque ayant elle-même porté une enchère pour 18,360 millions d'euros, M. Withanage a surenchéri dans les huit jours qui ont suivi. Mais l'acquisition n'a jamais été finalisée devant notaire". On n'en saura pas plus, mais il s'agit d'un coup dur pour le marchand d'art qui peine à payer ses traites.

Le mas fait donc son retour sur le marché. Christie's relance la communication autour de la vente de ce bien d'exception. Des visites sont organisées les 22 et 29 septembre et la vente aux enchères a été programmée pour le 12 octobre avec une mise à prix de 20,20 millions d'euros. Le futur propriétaire prendra possession de 1709 mètres carrés habitables dont 1225 pour la maison principale. Au total, la propriété compte 32 pièces, 15 chambres, 12 salles de bain, un terrain de tennis, une piscine, un spa, un hammam, une cave à vin avec la place pour 5000 bouteilles. Ce bien luxueusement rénové comprend même un ascenseur - la maison est sur trois étages - et dispose d'un jardin qui s'étend sur 3 hectares.

Diane Lacaze (article) et Marion Nompain (vidéo)