BFM Patrimoine

L'assurance-vie victime du succès du Livret A

En novembre, la collecte d'assaurance-vie a chuté de 0,2 milliard

En novembre, la collecte d'assaurance-vie a chuté de 0,2 milliard - -

En novembre, la collecte nette d'assurance-vie a chuté de 0,2 milliard d'euros alors que celle du Livret A a augmenté de 5,2 milliards. Cette désaffection s'explique essentiellement par les rendements décevants de l'assurance-vie.

Pour l'assurance-vie, le bon résultat d'octobre ne s'est pas reproduit en novembre. Après une collecte nette de 1,7 milliard d'euros, elle a connu une décollecte de 0,2 milliard le mois dernier. Sur les onze premiers mois de 2012, la décollecte atteint 3,6 milliards pour en encours total qui reste cependant très élevé : 1 385 milliards d'euros.

A l'inverse, avec 5,2 milliards d'euros en novembre après un record de 21,3 milliards en octobre, le Livret A et son petit frère, le Livret de développement durable (LDD) confirment leur statut de placement préféré des Français. En onze mois, ils ont attiré 43,93 milliards d'euros supplémentaires de collecte. L'encours total atteint aujourd'hui près de 330 milliards d'euros.

Rémunération décevante

Cette évolution contrastée est à priori curieuse. Malgré l'augmentation du plafond des livrets réglementés (une seconde augmentation de 25% doit intervenir au 1er janvier après celle d'octobre), des menaces pèsent toujours sur son taux de rémunération qui pourrait baisser au 1er février.

En revanche, l'assurance-vie continue de bénéficier d'une fiscalité avantageuse. Ni le collectif budgétaire de juillet, ni le projet de budget 2013 n'ont touché à son régime fiscal. Et ce, malgré les recommandations des experts ou de la Cour des comptes qui souhaiteraient que l'épargne du grand public soit davantage tournée vers les entreprises.

En fait, il faut chercher la désaffection pour l'assurance-vie dans l'évolution de sa rémunération. Elle avoisine désormais tout juste 3%. Ce qui reste positif en prenant en compte l'inflation, mais bien loin des taux des années 2000.

BFMbusiness.com