BFM Patrimoine

Crédits, loyers: le budget des ménages de plus en plus serré à cause de la crise

Une majorité de 58% des Français disent s'en sortir "difficilement" avec les revenus de leur foyer, dont 14% "très difficilement", selon un sondage Ifop à paraître dans Sud-Ouest Dimanche. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler

Une majorité de 58% des Français disent s'en sortir "difficilement" avec les revenus de leur foyer, dont 14% "très difficilement", selon un sondage Ifop à paraître dans Sud-Ouest Dimanche. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler - -

Malgré les mesures de soutien, les finances des ménages sont de plus en plus tendues à mesure que la crise s'installe dans le temps.

En ce début d'année, les finances des ménages commencent à faire grise mine dans un contexte sanitaire et économique hors-norme qui a maintenant tendance à s'installer dans le temps.

Selon le baromètre* sur la santé financière des ménages réalisé par Meelo, un spécialiste de l'identification des fraudes et la sécurisation des transactions financières, pas mal de voyants passent au rouge.

Ainsi, 30% des propriétaires et 15% des locataires interrogés déclarent être en difficulté pour honorer leur emprunt immobilier ou payer leur loyer en ce début d'année. 20% des propriétaires interrogés comptent demander un report de remboursement et/ou des facilités de remboursement.

La situation des locataires se dégrade. 23% des locataires et 22% des propriétaires interrogés ont peur de ne pas pouvoir payer leurs loyers ou honorer leurs emprunts immobiliers dans les prochains mois contre 21% et 17%, lors du dernier baromètre en octobre.

27% des personnes interrogées ont souscrit à un crédit à la consommation dans la limite de 1000 euros dans un peu moins de la moitié des cas (8% plus de 3000 euros). Pour la moitié d'entre elles, il s'agit de pouvoir "boucler les fins de mois".

Presque un foyer sur 10 pense déposer un dossier de surendettement

L'étude souligne néanmoins que 13% des sondés préfèrent emprunter auprès de leurs proches estimant que les banques prêtent difficilement.

Pour 21% des sondés, la crise les a plongés dans une situation encore plus précaire (chômage, mi-temps, autoentrepreneurs etc). Et 12% déclarent avoir perdu leur travail à cause de la crise sanitaire.

24% pensent réaliser un regroupement de crédits (conso, immobilier) pour baisser leur charge mensuelle. Et 8% déclarent penser avoir recours à un dossier de surendettement auprès de la banque de France contre 2% en mai dernier...

"Au quotidien, on retient que le pouvoir d'achat se tend et que la consommation est portée par les petits financements ou l'aide des proches. On constate surtout que les craintes pour l'avenir n'ont jamais été aussi fortes", commente Laurent Kocinski, fondateur de Meelo.

*: Sondage effectué en ligne par Diffusis France pour Meelo entre le 27 décembre 2020 et le 06 janvier 2021 auprès d'un échantillon de 1267 personnes représentatif de la population nationale française selon la méthode des quotas.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business