BFM Tech

La Voie lactée comme personne ne l'avait jamais vue

L’équipe d'astronomes menée par le professeur Rolf Chini a passé ces clichés au peigne fin pour y détecter des objets de luminosité variable.

L’équipe d'astronomes menée par le professeur Rolf Chini a passé ces clichés au peigne fin pour y détecter des objets de luminosité variable. - Lehrstuhl für Astrophysik, RUB

Des universitaires ont photographié la Voie lactée des centaines de fois et proposent la compilation de leurs travaux sur Internet.

Attention, photo géante. L’observatoire de l’université de la Ruhr situé dans le désert chilien d’Atacama a photographié la Voie lactée durant ces cinq dernières années. Et l’équipe d'astronomes menée par le professeur Rolf Chini a passé ces clichés au peigne fin pour y détecter des objets de luminosité variable.

La section du ciel austral observée était si grande qu’il a fallu la diviser en 268 sections, chacune d’entre elles étant photographiée à plusieurs jours d’intervalle. Les membres de l’équipe ont ensuite assemblé les photos de ces 268 sections pour en faire une gigantesque mosaïque de la Voie lactée. Ce fichier de 46 milliards de pixels, qui pèse 194 Go est la plus grande image de l’espace jamais créée. 

Une petite section de la Voie lactée avec la nébuleuse M8.
Une petite section de la Voie lactée avec la nébuleuse M8. © Lehrstuhl für Astrophysik, RUB

La précédente image "monstrueuse" de la Voie lactée faisait 20 milliards de pixels et était composée de deux millions de photos prises par la Nasa.

Cette mosaïque a été transférée en ligne pour devenir un outil interactif où chacun peut se déplacer ou zoomer pour voir une zone en particulier. Attention toutefois, les capacités serveur limitées de l'université et le poids de la photo font que l'affichage de l'image peut être assez lent. Mais la précision est bluffante.

-
- © Université de la Ruhr à Bochum

Dans le coin inférieur gauche de la mosaïque, un champ permet d’entrer des coordonnées, le nom ou le numéro de catalogage d’un objet spatial. Une fenêtre en haut à gauche permet également de choisir différents filtres pour faire apparaître un point précis.

A ce jour, l’équipe de la chaire d’astrophysique de l’université travaillant sur cet outil a découvert plus de 50.000 nouveaux objets spatiaux à l’intensité variable.

a lire aussi sur 01net.com

Gaïa, nouveau télescope européen, va cartographier la Voie Lactée en 3D

Cécile BOLESSE