BFM Business

Ford équipe ses ouvriers d'un exosquelette

EksoVest, l'exosquelette qui aide les ouvriers Ford

EksoVest, l'exosquelette qui aide les ouvriers Ford - DR

Ford a déployé dans quinze usines l'EksoVest, un gilet technologiquement augmenté qui aide les ouvriers dans leurs gestes du quotidien. Le constructeur entend ainsi diminuer le risque de blessure et a fortiori augmenter la productivité.

Alléger les contraintes des ouvriers et donc, les faire travailler plus. Le constructeur automobile américain Ford a créé un exosquelette pour ses salariés. Ce gilet technologiquement augmenté, et non motorisé, est conçu pour les aider dans leurs tâches quotidiennes. "EksoVest" n’en est plus au stade de simple projet. Ford a annoncé le 7 août que les ouvriers de quinze sites dans sept pays différents, sont désormais assistés de cette technologie.

EksoVest
EksoVest © DR

Prendre à sa charge entre 2,2 et 6,8 kg

L’EksoVest a été conçue par la société américaine Ekso Bionics. Le gilet accompagne le salarié pendant ses tâches quotidiennes. Ford rappelle que le travail de ses ouvriers est très physique: un seul peut porter l'équivalent d'une pastèque à "4600 reprises" par jour. L'EksoVest peut prendre à sa charge entre 2,2 et 6,8 kg. Plus l’utilisateur lève les bras, plus l’exosquelette le soutient.

Résultat: le risque de blessure est diminué et le salarié "augmenté" peut travailler davantage. Ford précise toutefois que le but est bien d'améliorer le bien-être de ses équipes, et non pas d'augmenter la productivité.

Une combinaison pour étudier la position des salariés

Ford travaille aussi sur un autre projet pour améliorer le quotidien de ses salariés. Dans son usine d'assemblage de moteurs à Valence (Espagne), les ouvriers sont équipés de combinaisons avec quinze capteurs qui enregistrent leurs mouvements. Cette technologie est la même que celle utilisée par les sportifs de haut-niveau pour améliorer leur jeu.

Ici, elle sert à étudier les gestes des ouvriers pour leur conseiller ensuite de meilleures postures de travail. Les données récoltées -longueur de bras, taille, habitudes- servent aussi aux ingénieurs pour concevoir des postes de travail plus adaptés. Pour l'instant, cette combinaison est encore au stade expérimental. La technologie a définitivement un rôle à jouer pour améliorer le quotidien des ouvriers et lutter contre la pénibilité au travail. 

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech