BFM Business
Tech

A Los Angeles, le certificat de vaccination pourra être présenté depuis un smartphone

Une pensionnaire d'une maison de retraite à Lichtentanne, en Allemagne, reçoit une dose du vaccin Pfizer-Biontech contre le Covid-19 le 27 décembre 2020.

Une pensionnaire d'une maison de retraite à Lichtentanne, en Allemagne, reçoit une dose du vaccin Pfizer-Biontech contre le Covid-19 le 27 décembre 2020. - Robert Michael - Pool - AFP

Les détenteurs d’iPhone vaccinés auront la possibilité de présenter leur certificat de vaccination depuis l’application Wallet de leur téléphone. Idem sur Android, via les services Google.

Une personne y décède de la Covid-19 toutes les dix minutes. Le comté de Los Angeles est particulièrement touché par la pandémie de coronavirus, relevait CNN ce 25 décembre. A compter de cette semaine, et alors que la campagne de vaccination a commencé dans la région, les personnes vaccinées pourront en présenter la preuve depuis leur smartphone, qu'il s'agisse d'un iPhone ou d'un Android, relève Bloomberg.

L'intérêt? Apporter rapidement la preuve d'une première vaccination, pour en recevoir une seconde, mais surtout pouvoir aisément présenter cette même preuve, alors même que des restrictions d'accès à certains lieux publics, dont des restaurants, cinémas, musées, pourront être envisagées pour les personnes non vaccinées.

Une preuve à garder sur soi

Plus spécifiquement, le certificat pourra être stocké aussi bien sur iOS, par le biais de l’application Wallet, que sur Android, via les Google Pay for Passes. Seront visibles sur ce même certificat les dates et lieu de vaccination ainsi que la nature du vaccin. Une simple application devra être téléchargée, avant de s'authentifier grâce au code communiqué lors du vaccin, avant d'ajouter le certificat à l'application Wallet ou à son équivalent Android.

Un partenariat avec la start-up Healthvana a été noué pour numériser ces mêmes certificats de vaccination. Créée en 2014, cette même start-up s'était spécialisée dans la délivrance de résultats de tests de dépistage du VIH ou d'autres infections sexuellement transmissibles. Elle a commencé à travailler avec le comté de Los Angeles dès cette année, pour l'envoi de résultats de tests PCR.

La semaine passée, près d'un million d'Américains avaient reçu leur première dose de vaccin contre la Covid-19, faisait savoir le directeur de la principale agence fédérale de santé publique des États-Unis. En France, aucune restriction n'est pour l'heure prévue pour les personnes ne souhaitant pas se faire vacciner. Le Ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a déclaré que la vaccination contre le Covid-19 "ne sera pas obligatoire, ni pour prendre un transport en commun, ni pour entrer dans un restaurant, ni pour aller travailler".

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech