BFM Immo

Les prix de l'immobilier pourraient baisser jusqu'en 2020

Les prix pourraient continuer sur la pente douce

Les prix pourraient continuer sur la pente douce - Fotolia

Les prix de la pierre devraient rester sur la pente douce en France au moins cette année et l'an prochain. Mais aussi probablement durant les cinq prochaines années, selon une étude de Xerfi.

-2,7 % en 2015, -1,1 % en 2016. Telles sont les projections de Xerfi pour l'immobilier français, selon une étude rapportée par Les Echos. La correction déjà observée depuis 2012 devrait donc se poursuivre, et ce possiblement jusqu'en 2020, quoique de manière ténue.

Le repli, qui était perceptible jusqu'alors « pour les ventes dites forcées, dans le cadre d’un décès ou d’un divorce, mais aussi, et c’est nouveau, pour les opérations menées par les secundo accédants à la recherche d’un bien plus grand ou de meilleure qualité », souligne le groupe d’études.

Redressement des ventes

Malgré la baisse, les marchés du neuf comme de l'ancien devraient se redresser à la vente. Toujours dans la continuité de 2014 pour l'ancien, mais pas pour le neuf. Ainsi, Xerfi prévoit quelque 740 000 unités vendues dans n'ancien en 2015 et 2016. Enfin, côté neuf, « les mises en chantier de logements devraient également progresser de 8,4 % en 2015 et de 11,6 % en 2016 à 360 000 unités », rapporte le quotidien.

La tendance devrait être confortée par la bassesse des taux d'intérêts, mais aussi la réouverture du PTZ à l'ancien sous conditions de travaux dans certaines zones rurales, qui devrait encore soutenir le marché.

BFM Immo