BFM Immo

Nancy dans l'attente d'un arrêté de catastrophe naturelle

Nancy, vu de la place Stanislas

Nancy, vu de la place Stanislas - Moala / Wikipédia

A la suite des inondations dans l’agglomération de Nancy en mai dernier, de nombreux travaux et rénovations sont à prévoir. Pour que les démarches s’accélèrent, il faut qu’un arrêté de catastrophe naturelle soit décidé.

On se rappelle tous des images des inondations de Nancy et de ses alentours, qui se sont retrouvés envahis par les pluies diluviennes, avec pas moins de 86 mm d’eau tombés en à peine trois heures. Les flots ont fini par atteindre 1,50 m dans certaines rues nancéiennes. France 3 Lorraine estime à 1500 le nombre de foyers sinistrés durant ces violents orages.

Très rapidement, un arrêté de catastrophe naturelle a été demandé, afin de rendre plus rapides les démarches auprès des assureurs. La commission de Meurthe et Moselle soutient cette requête, et Jean-Marc Ayrault a déclaré à France 3 Lorraine que « plus vite l’arrêté sera signé, plus vite les assurances pourront agir ».

Rappelons qu'en 2009, Nancy avait réalisé un Plan communal de sauvegarde (PCS) et un Document d'information communal sur les risques majeurs (Dicrim), dans le but de se prémunir justement au maximum contre ce type de problèmes, que la ville avait déjà connu en 1947, 1982, puis 1983.

Laura Makary