BFM Immo

Jeudi Noir : Verdict demain pour le squat de la Place des Vosges

La Place des Vosges retrouvera-t-elle le calme plat ?

La Place des Vosges retrouvera-t-elle le calme plat ? - dr

Les 33 occupants sans titre du logement de Béatrice Cottin, situé Place des Vosges à Paris, seront fixés sur leur sort vendredi à 17 heures. Après la tentative de médiation infructueuse, la Cour d’Appel de Paris doit en effet se prononcer sur les délais avant l’expulsion et les éventuelles indemnités à payer.

L’affaire du « squat de la Place des Vosges » risque de connaître son dénouement demain soir, à 17 heures. « La Cour d'Appel de Paris rendra son arrêt, qui déterminera les délais avant expulsion et fixera la hauteur des indemnités à payer », indique le collectif Jeudi Noir dans un communiqué. « Depuis leur arrivée dans les lieux, les occupants ont observé le plus grand respect des lieux et de son voisinage, ils se sont engagés à partir dès le début des travaux, et ils ont même proposé à la propriétaire des lieux de lui payer un loyer », font part les étudiants, qui occupent la propriété de Mme Cottin, dame âgée de 88 ans.

« contre les conservatismes et les toiles d'araignées »

Mais quelle que soit la décision des juges, le collectif aura contribué à populariser la lutte contre la vacance, en ces heures de précarité dans le logement : « contre les conservatismes et les toiles d'araignées, le collectif Jeudi Noir réclame de l'audace. Pas un logement ne doit rester inexploité. Attribuer un logement à un étudiant ou à un jeune précaire, c'est lui donner les moyens de construire sa vie, de s'insérer dans la société et de cotiser pour les retraites. Laisser les logements vides, c'est détruire à petit feu les chances de notre pays de sortir de la crise », déclare non sans fougue l’association.

Léo Monégier