BFM Immo

Monaco s'agrandit sur la mer

Vue aérienne de Monaco, la principauté qui va gagner 6 hectares sur la mer

Vue aérienne de Monaco, la principauté qui va gagner 6 hectares sur la mer - Wikimedia Commons

La principauté a lancé son projet d'extension en mer qui prévoit la création, à l’horizon 2025, d’une surface de six hectares.

Le Prince Albert a décidé d'agrandir sa principauté. Six nouveaux hectares vont voir le jour à Monaco d’ici 2025. Soit un agrandissement de 3,3 % de sa surface.

Mais l'équation est compliquée pour un Etat très à l'étroit dans ses 2 km² : construire de nouveaux logements de luxe tout en préservant l'environnement, tel est le challenge fixé par le souverain.

Le gouvernement de la principauté a délimité une surface d’une dizaine d’hectares pour implanter sa nouvelle extension, nichée entre deux sites marins préservés. Au cœur de celle-ci surgira, dans une dizaine d’années, un nouveau quartier comprenant des immeubles de 6 à 10 étages, avec logements de grand luxe, parkings sous-marins, commerces, bureaux et une marina d’une quarantaine d’anneaux d’après Monaco-Matin. En tout, 60 000 mètres carrés de surfaces commercialisables, hors espaces extérieurs.

Une immense dalle sous-marine à 1Md€

La première étape sera la construction d'une immense « dalle » sous-marine d'un coût d'un milliard d'euros. Le constructeur devra préparer à 20m de fond un socle pouvant soutenir toutes les constructions, précise le quotidien.

En 2008, la principauté avait renoncé à un projet d'extension sur la mer, deux fois plus grand, en raison de la crise économique mais aussi de la considérations écologiques. « L'accent devra être mis sur la préservation des fonds marins, mais aussi sur la création d'un quartier exemplaire sur le plan environnemental qui devra voir le jour à horizon 2025 » , d'après Monaco-Matin.

Toujours selon le quotidien, la principauté a choisi le groupe Bouygues comme opérateur pour son projet d’extension.

En échange de cet investissement colossal, le groupe disposera de droits à construire sur le rocher, où les prix ont atteint récemment 91 000 euros au m². Même s'il devra notamment rétrocéder à l'Etat monégasque certaines surfaces bâties ou non bâties.

Découvrez où auront lieu les transactions les plus élevées en 2014

Sacha Mauratille