BFM Immo

Crédit immobilier: pourquoi tout le monde ne pourra pas emprunter sur 27 ans

Crédits immobiliers: les conditions d'octroi sont assouplies

Crédits immobiliers: les conditions d'octroi sont assouplies - Philippe Huguen - AFP

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a annoncé une modification des règles d'octroi pour les crédits immobiliers. Mais cette souplesse ne concernera pas tous les profils.

Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), qui associe entre autres le ministère de l'Économie et la Banque de France, a décidé d'assouplir les règles limitant l'octroi de crédits immobiliers, qui avaient été durcies il y a un an, pour limiter le surendettement des ménages.

Tout d'abord, le taux maximum d'endettement sera porté à 35% contre 33% précédemment. De plus, la durée maximum d'endettement va passer de 25 à 27 ans. Enfin, le volume de dérogation à ces règles passera de 15% à 20% de l'ensemble des crédits octroyés. Mais attention sur l'allongement de la durée des prêts, il y a une subtilité.

>> Partenariat BFM Immo : Trouvez le meilleur taux pour votre crédit immobilier avec notre comparateur gratuit

Il faut prendre en compte l'amortissement

Ainsi, la durée maximum de l'amortissement restera de 25 ans, seul un différé d'amortissement, qui pourra aller jusqu'à deux ans, sera admis. Le différé d'amortissement permet de retarder le remboursement du capital, et de ne payer que les intérêts dans un premier temps. Ce cas de figure se présente souvent lors d'un achat sur plan ou si d'importants travaux sont nécessaires.

Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer explique: "Cette année, sous l’effet des recommandations, la durée de prêt, limitée à 25 ans, intégrait le différé d’amortissement de 2 ans lié au délai de construction. En réalité, la capacité d’emprunt était donc calculée sur 23 ans (+ deux ans de différé) avec un impact sur l’endettement donc et sur le taux de refus, bien plus important dans le neuf que dans l’ancien". Et elle ajoute: "Pouvoir désormais emprunter sur 25 + 2 ans de différé au lieu de 23 ans + 2 ans, permet pour un couple avec 3.000 euros de revenus, d'emprunter 16.740 euros de plus que sur 23 ans, pour une même mensualité de 1.000 euros par mois, ce qui n’est pas négligeable". Dans le détail, ce couple peut emprunter 250.040 euros à 1,5% sur 25 ans, contre 233.300 euros sur 23 ans.

Diane Lacaze