BFM Patrimoine

Vacances: ne partez pas sans vous assurer

Il est possible de demander une extension de son contrat d'assurance pendant les vacances.

Il est possible de demander une extension de son contrat d'assurance pendant les vacances. - -

GERER SON PATRIMOINE - Pour éviter les désagréments liés à des mauvaises surprises en vacances, il est utile de s'assurer. Mais attention, toutes les garanties ne sont pas nécessaires.

Les vacances riment avec voyage, que ce soit aventure ou farniente. Et que l'on soit juilletiste ou aoûtien, partir à l'étranger demande un peu d'organisation.

Tout d'abord, bonne nouvelle, l'assurance-maladie joue un rôle important. Pour les voyages en Europe, l'idéal est de demander avant de partir la carte européenne d'assurance maladie afin de bénéficier d'une prise en charge sur place des soins médicaux. Pour les voyages hors Europe, l'assurance-maladie ne prendra en charge que les soins urgents.

Par ailleurs, pour ceux qui veulent éviter tout risque, il est possible de demander à son assureur une extension de son assurance. Ainsi, le nouveau contrat d'assurance – provisoire, le temps des vacances – peut proposer une garantie annulation de voyage, accidents et maladie ou bagage. Mais attention, la plupart de ces garanties peuvent déjà être prise en charge autrement.

Ainsi, certaines cartes bancaires couvrent les assurances annulation et les vols de bagage. Et les accidents ou maladie sont, la plupart du temps, déjà garantis par l'assurance multirisques habitation qui prend en charge la responsabilité civile.

Contrat d'assistance pour se faire rapatrier

De plus, il est également possible de souscrire à un contrat d'assistance. Il permet le rapatriement d'une personne ou d'un véhicule, la prise en charge des frais de transports ou encore le billet aller-retour pour un proche. Mais il peut également permettre des avances en cas de perte ou vol d'argent, ou la prise en charge des démarches urgentes si, par exemple, un incendie a lieu chez la personne pendant son séjour à l'étranger.

Enfin, pour les voyageurs les plus sportifs, il est possible de prendre des assurances plus ciblées. Certains organismes assurent pour des activités spécifiques (chasse sous-marine, escalade ou encore spéléologie) ou des altitudes élevées (plus de 4.000 mètres). Si ces assurances spécifiques ont un coût, elles ont aussi une couverture plus large que les assurances classiques, mais surtout mettent l'accent sur le rapatriement ou les frais de secours et de recherche.

Diane Lacaze