BFM Patrimoine

UBS compare les crypto-monnaies à "une bulle spéculative"

UBS émet de gros doutes sur le bitcoin

UBS émet de gros doutes sur le bitcoin - Roslan Rahman-AFP

Dans une note, UBS estime que la ruée vers les crypto-monnaies est comparable à la bulle des tulipes aux Pays-Bas au XVIIème siècle. La banque helvétique estime en revanche que la blockchain pourrait avoir un impact considérable dans de nombreux secteurs de l'économie.

Après JPMorgan, c'est au tour d'UBS d'émettre de gros doutes sur le bitcoin. Dans une note, la banque suisse alerte ses clients concernant la nouvelle poussée de la crypto-monnaie la plus célèbre au monde, indiquant qu'elle ne reposait sur aucun fondamentaux: "Nous pensons que la forte hausse des valorisations des crypto-monnaies ces derniers mois est une bulle spéculative", écrivent ainsi Sundeep Gantori et Paul Donovan, respectivement analyste et chef économiste chez UBS.

Dans leur note, ils comparent même la ruée actuelle vers les devises numériques à la célèbre crise des tulipes aux Pays-Bas ou encore à la bulle Internet, qui a touché les bourses mondiales au début des années 2000. "Un thème récurrent des bulles est la capacité des spéculateurs à estimer que 'cette fois c'est différent'. (...) Les arguments logiques contre la bulle peuvent alors être ignorés, les spéculateurs expliquant que les sceptiques ne comprennent tout simplement pas que le monde a changé. Le problème avec cette théorie est que le monde ne change jamais vraiment", souligne la banque helvétique.

UBS estime d'ailleurs que les investisseurs n'ont qu'un intérêt spéculatif à détenir du bitcoin: "Le volume d'échanges élevé de la crypto-monnaie, par rapport à son utilisation réelle, suggère que de nombreux acheteurs ne recherchent qu'un gain spéculatif, sans jamais l'utiliser comme moyen de transaction dans le monde réel". Plus que sceptique sur le bitcoin, la banque d'investissement est davantage convaincue du potentiel de la blockchain, la technologie derrière les devises numériques. "La blockchain aura probablement un impact significatif dans de nombreux secteurs allant de la finance jusqu'à la santé. Nous estimons qu'elle pourrait générer jusqu'à 300-400 milliards de dollars de valeur économique dans le monde d'ici 2027".

Le bitcoin? "Du vent" pour le patron de JPMorgan

UBS n'est pas la seule banque à critiquer vivement le bitcoin, JPMorgan, à travers son patron, a également dénoncé l'engouement autour de la crypto-monnaie. En effet, lors d'une conférence à New York, Jamie Dimon avait déclaré que le bitcoin était une "fraude", estimant même que la crypto-monnaie allait "imploser". Pour le banquier américain, "on ne peut pas avoir un système où des gens créent une monnaie avec du vent et penser que les gens qui l'achètent sont vraiment malins".

Le dirigeant avait également tenu à mettre en garde les traders de sa banque tentés de traiter du bitcoin. "Je les licencierais (s'ils échangeaient des bitcoins) dans la seconde, et ce pour deux raisons: c'est contraire à nos règles et ils sont stupides. Dans les deux cas, c'est dangereux", assurait-il. Des propos virulents qui avaient à l'époque fait plonger le cours de la devise numérique de plus de 10%.