BFM Patrimoine

Roche Bobois veut rejoindre Maisons du Monde en Bourse

Roche Bobois vient d'enregistrer son document de base auprès de l'AMF

Roche Bobois vient d'enregistrer son document de base auprès de l'AMF - Roche Bobois

Roche Bobois a décidé de s'introduire en Bourse afin de développer sa présence à l'international en multipliant les ouvertures de magasins dans le monde.

Prés de six décennies après sa création par les familles Roche et Chouchan, Roche Bobois a décide de se lancer dans le grand bain boursier. Le concepteur et distributeur français de meubles haut de gamme, fondé en 1960, a ainsi enregistré lundi son document de base auprès de l’AMF, première étape vers la cotation sur la place parisienne. Pas question en revanche pour les deux familles fondatrices, qui détiennent à elles seules plus de 60% du capital, de quitter le navire. "Les deux familles fondatrices resteront majoritaires à l'issue du processus d'introduction en bourse, et continueront à soutenir le groupe dans sa croissance et son développement futur", précise tout de suite Gilles Bonan, président du directoire du groupe.

L'entrée en Bourse sera l'occasion pour l'entreprise d'accélérer son développement à l'international. Déjà présent dans 54 pays à travers 329 magasins (un tiers en propre, deux tiers en franchise), Roche Bobois compte ouvrir 39 magasins à l'étranger d'ici 2021 et plus particulièrement aux Etats-Unis, déjà deuxième marché en termes de chiffre d’affaires et premier contributeur à l’Ebitda (résultat d'exploitation) du groupe. Cette réussite Outre-Atlantique est le résultat d’une stratégie de rachat de franchises amorcée à partir de 2006 dans des villes clés et de développement par des ouvertures de magasins en propre.

Maisons du monde, un concurrent redoutable

Basée sur un modèle fabless*, l'entreprise, qui possède également la marque Cuir Center, a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 249 millions d'euros, en hausse de 0,4%, pour une marge d'Ebitda de 8,5%. Des résultats encourageants mais qui restent tout de même inférieurs à son futur concurrent en Bourse Maisons du Monde, qui lui fait office d'ovni. En effet, la société, qui s'est introduite avec succès en 2016, a enregistré en 2017 des ventes supérieures à 1 milliard d'euros (+14,6% sur un an, dont 7,4% à périmètre comparable) ainsi qu'une marge d'Ebitda de 13,7%.

"Les résultats de Roche Bobois sont assez éloignés des standards de Maisons du monde, ce qui est étonnant compte tenu du profil premium de Roche Bobois", estime un trader en poste à Paris qui souhaite conserver l'anonymat. Une différence qui pourrait s'expliquer par l'absence d'un site d'e-commerce, qui devrait être lancé en 2019. "Les tendances du marché, qui sont à la personnalisation des produits (sur-mesure, choix des couleurs et des matériaux), pourraient leur donner un avantage par rapport à la concurrence", nuance tout de même cet opérateur de marché.

*Un modèle fabless désigne une société qui conçoit ses produits et sous-traite l'intégralité de sa fabrication.

S.B.