BFM Patrimoine

Marché: rassuré par la réunion de la BCE.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les marchés européens progressent sensiblement cet après-midi, alors que Mario Draghi a confirmé la volonté de la BCE de poursuivre ses rachats d'actifs massifs, en dépit d'un rehaussement de sa prévision d'inflation pour

(CercleFinance.com) - Les marchés européens progressent sensiblement cet après-midi, alors que Mario Draghi a confirmé la volonté de la BCE de poursuivre ses rachats d'actifs massifs, en dépit d'un rehaussement de sa prévision d'inflation pour cette année.

Athènes grimpe de 4,1%, devant Francfort (+1,1%), Bruxelles et Lisbonne (+1%), Paris (+0,8%), Londres et Zurich (+0,7%), Amsterdam (+0,6%), Milan (+0,4%) et Madrid (+0,2%). A New York, le Dow Jones prend 0,8% et le Nasdaq 0,7%.

A l'occasion de sa conférence de presse qui a suivi un statu quo de la BCE sur ses taux, Mario Draghi a annoncé tabler désormais sur une hausse de 0,3% des prix à la consommation en 2015, contre une stabilité attendue il y a trois mois.

'Soutenue par la reprise économique attendue, l'impact de la faiblesse de l'euro et des 'futures' qui présagent des prix du pétrole plus élevés dans les années à venir, le taux d'inflation devrait progresser encore en 2016 et en 2017', a ajouté le président de la BCE.

Il a néanmoins confirmé 'la poursuite des rachats d'actifs pour 60 milliards d'euros par mois jusqu'à fin septembre 2016, et en tout état de cause jusqu'à ce qu'il observe un ajustement de la trajectoire d'inflation conforme à l'objectif moyen terme d'un taux de près de 2% par an'.

Ce maintien d'une politique monétaire accommodante paraît d'autant plus fondé que la croissance économique a ralenti dans la zone euro au mois de mai, selon l'indice PMI final 'composite' de Markit qui est passé de 53,9 en avril à 53,6 en mai.

La croissance du secteur britannique des services a ralenti encore plus sensiblement en mai, à en croire les résultats de la dernière enquête Markit/CIPS, dont l'indice PMI est ressorti à 56,5 le mois dernier, contre 59,5 en avril.

Du côté de l'économie américaine, le secteur privé a comme prévu créé 201.000 emplois en mai, en dépit d'une contractions des indices PMI des services et ISM non manufacturier, à 56,2 et à 55,7 respectivement.

'La force du dollar pèse clairement sur les exportations, mais la croissance des commandes demeure assez vigoureuse pour inciter les entreprises à accroitre leurs embauches à leur plus forte rythme depuis près d'un an', souligne Chris Williamson, économiste en chef à Markit.

Du côté des valeurs, BHP Billiton se tasse de 0,3% à Londres, le géant minier australo-britannique ayant déclaré que le cours du minerai de fer est parti pour rester durablement bas, dans le cadre d'une série de présentations organisées en Australie.

Dans le haut du SBF120 parisien, Elior s'adjuge 3,3%, soutenu par Credit Suisse qui reste à 'surperformance' et rehausse son objectif de cours de 18 à 19,4 euros, mettant en avant une valorisation jugée convaincante pour un groupe de restauration collective.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance