BFM Patrimoine

Marché: l'euro/dollar attend Mario Draghi avec confiance.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Juste avant l'annonce de la BCE et alors que l'optimisme quant au dossier grec semble s'installer, la monnaie unique européenne revenait légèrement sur ses gains de la veille mercredi midi. En cédant 0,30% face au billet ver

(CercleFinance.com) - Juste avant l'annonce de la BCE et alors que l'optimisme quant au dossier grec semble s'installer, la monnaie unique européenne revenait légèrement sur ses gains de la veille mercredi midi. En cédant 0,30% face au billet vert, l'euro se traite pour l'heure 1,1119 dollar, mais il a de nouveau approché les 1,12 dollar de très près ce matin.

La devise restait très proche de l'équilibre contre le yen, le sterling et le franc suisse.

En effet, l'événement monétaire de la journée sera la conférence de presse animée par Mario Draghi qui concluera le conseil des gouverneurs de la BCE actuellement en cours. Le consensus n'attend aucun changement du côté des taux. En revanche, les propos de Mario Draghi sur la conjoncture européenne et l'important programme massif de rachat d'actifs de la BCE seront suivis de près. Le QE de la BCE a été légèrement amplifié ces derniers temps en prévision d'un marché obligataire moins actif cet été.

'Même si la BCE pourrait tenir compte de la dernière estimation de l'inflation dans la zone euro (+0,3%) pour réviser ses anticipations d'inflation à la hausse en 2015, il semble prématuré de penser que l'institution baisse la garde', estime un gérant de Barclays Bourse.

D'ailleurs, on a appris ce matin que la croissance économique avait ralenti dans la zone euro au mois de mai, selon l'indice PMI final 'composite' de Markit qui est passé de 53,9 en avril à 53,6 en mai.

Quid de la Grèce ? Toujours pas grand-chose de concret : “des avancées semblent être intervenues ces derniers jours, mais Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe, a tempéré les propos de M. Tsipras annonçant un 'plan complet' et l'accord sur des mesures 'réalistes'”, rapportent les analystes d'Aurel BGC.

Mais les optimistes sont toujours d'attaque : 'd'une manière ou l'autre, le dénouement de cette phase de la crise de la dette est imminent', estiment ce matin les cambistes de Société Générale.

Notons enfin que le rendement du Bund allemand à 10 ans, qui a frôlé la nullité mi-avril, est reparti de l'avant à 0,70% ce midi. *

Après la BCE et en provenance des Etats-Unis, les cambistes guetteront l'enquête ADP sur l'emploi privé et la balance commerciale, puis les indices PMI et ISM des services et les stocks de pétrole, avant le 'Livre beige' de la Fed qui paraîtra après la fermeture des Bourses européennes.

Les marchés garderont en outre un oeil sur le dossier de la dette grecque, au lendemain d'un programme présenté par le gouvernement hellénique. 'On attend sous peu une proposition des créanciers pour répondre à l'offre d'Athènes', souligne Saxo Banque.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance