BFM Patrimoine

Marché: biais optimiste avant la conférence de Mario Draghi.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les marchés européens gagnent majoritairement du terrain ce matin, dans l'espoir de propos rassurants de Mario Draghi en début d'après-midi et de progrès dans les négociations sur la dette grecque. Athènes grimpe de 3,3%,

(CercleFinance.com) - Les marchés européens gagnent majoritairement du terrain ce matin, dans l'espoir de propos rassurants de Mario Draghi en début d'après-midi et de progrès dans les négociations sur la dette grecque.

Athènes grimpe de 3,3%, devant Bruxelles (+0,6%), Francfort et Lisbonne (+0,4%), Zurich (+0,2%), Amsterdam (+0,1%), tandis que Londres et Paris restent stables, Milan cède 0,2% et Madrid 0,4%. A New York mardi, le Dow Jones et le Nasdaq ont cédé plus de 0,1%.

A l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, les opérateurs braqueront leurs regards vers la conférence de son président, Mario Draghi, qui devrait confirmer son important programme d'assouplissement quantitatif.

'Même si la BCE pourrait tenir compte de la dernière estimation de l'inflation dans la zone euro (+0,3%) pour réviser ses anticipations d'inflation à la hausse en 2015, il semble prématuré de penser que l'institution baisse la garde', estime un gérant de Barclays Bourse.

Cette opinion semble d'autant plus fondée que la croissance économique a ralenti dans la zone euro au mois de mai, selon l'indice PMI final 'composite' de Markit qui est passé de 53,9 en avril à 53,6 en mai.

Markit explique que le fort taux de chômage de la région reste un frein à la consommation des ménages, et il met aussi en évidence le rôle pénalisant de l'incertitude grandissante entourant la crise de la dette grecque.

La croissance du secteur britannique des services a quant à elle ralenti sensiblement en mai, à en croire les résultats de la dernière enquête Markit/CIPS, dont l'indice PMI est ressorti à 56,5 le mois dernier, contre 59,5 en avril.

'Nos enquêtes présagent une croissance du PIB de seulement 0,4% au deuxième trimestre, un sujet de préoccupation de nature à tuer toute chance de hausse de taux imminente par la Banque d'Angleterre', estime Chris Williamson, chief economist à Markit.

Cet après-midi aux Etats-Unis sont attendues l'enquête ADP sur l'emploi privé et la balance commerciale, puis les indices PMI et ISM des services et les stocks de pétrole, avant le 'Livre beige' de la Fed qui paraitra après la fermeture des Bourses européennes.

Les marchés garderont en outre un oeil sur le dossier de la dette grecque, au lendemain d'un programme présenté par le gouvernement hellénique. 'On attend sous peu une proposition des créanciers pour répondre à l'offre d'Athènes', souligne Saxo banque.

Du côté des valeurs, Daimler cède 0,1% en dépit d'une progression de 11,1% des ventes de sa marque phare Mercedes-Benz aux Etats-Unis, mais Volkswagen gagne 0,5% après les performances contrastées d'Audi et de Porsche sur ce marché.

Dans le haut du SGF120 parisien, Euronext grimpe de 2,3% après avoir dévoilé ses volumes d'activité pour le mois de mai, faisant notamment apparaître une activité particulièrement dynamique sur le front des fonds indiciels ETF.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance