BFM Patrimoine

Hilton fait son grand retour en Bourse

Hilton revient en Bourse

Hilton revient en Bourse - -

Le numéro un mondial de l'hôtellerie entre au New York Stock Exchange ce jeudi 12 décembre. Il s'agit de la deuxième plus grosse IPO de l'année aux Etats-Unis. A l'ouverture, le titre prend 7,05% à 21,41 dollars.

Hilton revient à Wall Street. Le numéro un mondial de l'hôtellerie entre au New York Stock Exchange, ce jeudi 12 décembre, pour une introduction boursière record dans le secteur hôtelier. A l'ouverture, le titre prend 7,05% à 21,41 dollars.

Dans un communiqué de presse publié mercredi soir, Hilton a annoncé qu'il allait mettre en Bourse 117,6 millions de titres au prix de 20 dollars l'action, soit une opération à 2,35 milliards de dollars au minimum.

Le prix se situe dans le haut de la fourchette de prix qu'il avait initialement annoncée (18 à 21 dollars) et les actionnaires mettent plus de titres sur le marché que prévu, signe d'un intérêt des investisseurs pour le secteur de l'hôtellerie 5 ans après la crise financière et immobilière qui avait durement touché le secteur hôtelier.

Hilton avait été racheté en 2007, juste avant la crise et donc au prix fort, par le fonds d'investissement Blackstone, qui l'avait retiré de la cote. Le rachat de Hilton est longtemps apparu comme une très mauvaise affaire pour Blackstone.

Le fonds a dû négocier avec les créanciers de la chaîne une réduction de sa dette et a été contraint pour sa part à passer une dépréciation de 6 milliards sur son investissement. Hilton supporte encore une dette de l'ordre de 12 milliards de dollars.

Hilton détrône Zoetis et Twitter

Blackstone profite aujourd'hui de la bonne tenue des marchés boursiers depuis le début de l'année et du rebond du marché immobilier pour commencer à monétiser son investissement.

L'opération devrait valoriser Hilton autour de 20 milliards de dollars. Le rachat de Blackstone en 2007 avait coûté plus de 18 milliards de dollars, auxquels s'était rajoutée la reprise de 7 milliards de dette.

En cas de demande plus forte, les banques conseil de l'opération pourront vendre 17,6 millions de titres supplémentaires, soit une opération portant au maximum sur 135,2 millions de titres, qui seront cotés sous le symbole HLT. Elles ont jusqu'au 17 décembre pour le faire.

L'introduction boursière de Hilton, qui arrive après celle de la société d’oléoducs Plain GP Holdings, détrône celle de Zoetis, ex-division de santé animale de Pfizer, qui avait levé 2,23 milliards de dollars le 31 janvier, et celle du réseau social Twitter, qui a généré 1,82 milliard le 6 novembre.

Diane Lacaze & AFP