BFM Patrimoine

Focus Home, cette pépite française qui monte dans les jeux vidéo

Focus Home connaît un succès commercial exceptionnel grâce à son blockbuster Farming Simulator.

Focus Home connaît un succès commercial exceptionnel grâce à son blockbuster Farming Simulator. - Focus Home

Focus Home Interactive, primé dans la catégorie meilleure introduction en Bourse 2015 lors de la cérémonie des Grands Prix BFM Business de la Bourse, a de nouveau vu ses ventes s’envoler. Un succès commercial qui tient tant à son business model qu’à la créativité de ses jeux. Focus sur cette pépite française des jeux vidéo.

Fondé en 1996, et basé en France, à Paris, Focus Home Interactive, premier éditeur indépendant français de jeux vidéo, s’est introduit en Bourse il y a tout juste un an, le 16 février 2015, lors d’une levée de fonds de 12,7 millions d’euros qui valorisait la société à 51 millions d’euros. Un an après, le groupe a quasiment doublé de taille et oscille désormais autour des 100 millions d’euros.

Une performance boursière remarquable qui s’explique par l’incroyable succès commercial de son blockbuster, Farming Simulator. En effet, cette simulation, qui vous invite à relever les défis quotidiens d’un agriculteur moderne (cultures, vente des récoltes, nourriture d’animaux), s’est déjà vendue à plus de 3 millions d’exemplaires depuis son lancement… en 2014!

8 titres sur 10 sont rentables dans les six premiers mois

Et que dire des ventes de la société, qui ont explosé de 55% en 2015 et de 21% en moyenne annuelle sur les dix dernières années. Des chiffres qui donnent le tournis et qui mettent en avant le business model de la société. En effet, quand les géants du secteur tentent de s’appuyer sur des jeux AAA (jeux à gros budget) afin de dénicher la perle rare qui rapportera des millions d’euros, Focus Home Interactive, lui, mise sur l’export et la qualité de ses jeux.

Ainsi, "8 titres sur 10 sont rentables dans les six premiers mois après leur lancement", souligne Déborah Bellanghé, vice-présidente du groupe. La dirigeante rappelle également que "80% du chiffre d’affaires est réalisé à l’international", les États-Unis étant désormais le principal marché du groupe seulement deux ans après le lancement de sa filiale Outre-Atlantique.

Une réussite qui tranche, en tout cas, avec les difficultés rencontrées par Ubisoft, le numéro un français, qui a lancé un profit warning sur ses résultats 2015 après le lancement moins dynamique qu’attendu de sa franchise phare, Assassin’s Creed.

Retrouvez toute l'actualité de Focus Home Interactive sur TradingSat.com

Sami Bouzid