BFM Patrimoine

Eurofins relève son dividende après des résultats 2013 en forte hausse

BFM Patrimoine
- Eurofins prévoit un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros en 2014 - Le groupe relève son dividende à 1,20 euro par action après une hausse de ses résultats - Le laboratoire bénéficie d'une demande accrue dans le monde pour les tests ali

- Eurofins prévoit un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros en 2014

- Le groupe relève son dividende à 1,20 euro par action après une hausse de ses résultats

- Le laboratoire bénéficie d'une demande accrue dans le monde pour les tests alimentaires

- Les prévisions pour 2017 sont maintenues

Résultats d'Eurofins Scientific (ERF.FR) - 2013 :

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le groupe d'analyse des produits pharmaceutiques et alimentaires Eurofins Scientific (ERF.FR) a relevé lundi son dividende annuel de 20%, à 1,20 euro par action, après avoir vu ses résultats progresser davantage que prévu en 2013.

Le groupe bénéficie d'une demande accrue pour ses tests alimentaires, tant en Europe, à la suite de plusieurs scandales sanitaires comme celui de la viande de cheval, qu'aux Etats-Unis en raison d'un durcissement de la réglementation sur la qualité des produits.

Le laboratoire a publié un résultat net ajusté de 117 millions d'euros en 2013, contre 91 millions d'euros un an plus tôt. Ce résultat ne tient pas compte de charges exceptionnelles de 46 millions d'euros liées notamment à des coûts d'acquisitions et de restructuration.

L'excédent brut d'exploitation ajusté, l'indicateur de rentabilité retenu par le groupe, a quant à lui progressé de 24% l'année dernière, à 219 millions d'euros, faisant ressortir une marge de 17,9% du chiffre d'affaires.

Soutenu par une politique d'acquisition active et une croissance organique de 6,5%, le chiffre d'affaires a progressé 17% sur la période, à 1,23 milliard d'euros.

Eurofins prévoyait de réaliser un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros et un excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté des éléments exceptionnels d'au moins 210 millions d'euros pour l'ensemble de l'année.

Selon le consensus Factset, les analystes prévoyaient en moyenne un résultat net de 82 millions d'euros, un excédent brut d'exploitation de 204 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 1,23 milliard d'euros.

Pour 2014, Eurofins vise un chiffre d'affaires de l'ordre de 1,4 milliard d'euros et un excédent brut d'exploitation ajusté de 250 millions d'euros. Le groupe a par ailleurs confirmé ses objectifs 2017, soit un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros et une marge brute d'exploitation ajustée d'au moins 20%.

LE CONTEXTE:

Eurofins, qui a finalisé plus de 10 acquisitions l'année dernière, participe activement au mouvement de consolidation du secteur des laboratoires d'analyses. Le groupe a annoncé en janvier l'acquisition de DDS, la division découverte et développement du groupe pharmaceutique allemand Merck KgaA (MRK.XE), qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 26 millions d'euros. Parmi les nombreuses opérations de petite taille réalisées l'année dernière, Danone (BN.FR) a notamment externalisé auprès d'Eurofins un de ses laboratoires d'analyses de nutrition infantile.

Au sein d'une de ses activités secondaires, les services génomiques, Eurofins Scientific a par ailleurs annoncé fin 2013 avoir développé le premier test au monde permettant d'identifier les différences génétiques entre jumeaux monozygotes.

Cette technologie pourra notamment être utilisée par les tribunaux et la médecine légale pour résoudre les enquêtes criminelles impliquant des jumeaux monozygotes dont des traces d'empreintes génétiques ont été retrouvées sur les scènes de crime.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 72; thomas.varela@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS D'EUROFINS SCIENTIFIC:

http://www.eurofins.com/en/media-centre/press-releases.aspx

(END) Dow Jones Newswires

March 03, 2014 02:03 ET (07:03 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-