BFM Patrimoine

10 valeurs dont le cours a explosé depuis le début de l’année

Ce classementi fait la part belle aux sociétés de biotechnologie.

Ce classementi fait la part belle aux sociétés de biotechnologie. - Andres Larrovere - AFP

Doubler, tripler, ou quadrupler son investissement en quelques mois. Les performances offertes par certaines valeurs cotées à Paris ont de quoi réjouir leurs actionnaires.

A l’approche de la fin du premier semestre 2015, cinq valeurs affichent des progressions de plus de 100%, au sein de ce classement qui fait la part belle aux sociétés de biotechnologie.

> Sensorion +280%

A peine introduite en Bourse en avril de cette année, Sensorion a rapidement suscité l’intérêt des investisseurs. Avec son expertise unique autour des cellules neurosensorielles, la société se positionne sur les pathologies de l’oreille interne, soit trois grands types de symptômes: les vertiges, les acouphènes et la perte d’audition.

Ces domaines, vierges de traitements véritablement efficaces, représentent un nouveau marché estimé à plus de 10 milliards de dollars dans le monde. Outre deux premiers candidats médicaments en cours d’essai clinique ou sur le point d’y entrer (dans les crises aiguës de vertige et le traitement des complications de l’oreille interne), Sensorion envisage le lancement d’une étude clinique visant le traitement curatif de la perte auditive sévère.

Pour tout connaître de la valeur cliquez ici

> Oncodesign +171%

Arrivée fin mars 2014 sur le marché Alternext sur la base d’une valorisation de 44,5 millions d’euros, Oncodesign a longtemps fait du surplace, à l’écart du mouvement d’euphorie qui a animé le secteur des biotechnologies. Mais la levée le 2 juin par le laboratoire belge UCB de son option sur la licence d’un programme d’Oncodesign ciblant les maladies neurologiques a mis le feu aux poudres.

En validant la technologie de la société aux yeux des investisseurs, UCB a attisé la spéculation sur d’autres licences potentielles. Cette plateforme est en effet utilisée pour différents produits via d’autres partenariats, notamment avec Sanofi…

Pour tout connaître de la valeur cliquez ici

> Cellectis +160%

Après plus de 400% de hausse en 2014, Cellectis poursuit en 2015 sur sa lancée avec une envolée de +170%. Sa capitalisation de 1,1 milliard d’euros est à ce jour la plus élevée parmi les biotechs françaises. Pionnière de l’ingénierie du génome, la société a pris une nouvelle dimension boursière il y a un an en signant un accord avec le numéro un mondial de la pharmacie, le géant américain Pfizer. Sa récente introduction sur le Nasdaq a encore augmenté sa notoriété. Le génie génétique a la cote. Les plus grands espoirs reposent sur les possibilités offertes par l’ingénierie des cellules T (lymphocytes) dans le traitement du cancer, des maladies infectieuses et des maladies auto-immunes.

Pour tout connaître de la valeur cliquez ici

> Quantum Genomics +117%

Transférée du Marché Libre sur Alternext en avril 2014, Quantum Genomics est sortie de l’anonymat avec le lancement en février dernier de sa première augmentation de capital avec offre au public. L’opération, qui a fait l’objet d’un fort engouement, a permis à la société biopharmaceutique de lever 12,9 millions d’euros.

Supérieurs aux attentes initiales, ces fonds visent principalement à financer l’étude clinique de phase IIa de la molécule QGC001 de Quantum Genomics contre l’hypertension. Mais à court terme, c’est le programme QGC101 qui devrait faire l’actualité. Les résultats des études sur ce candidat-médicament pour le traitement de l’insuffisance cardiaque chez le chien, débutées en janvier 2015, sont attendus ce mois-ci.

Pour tout connaître de la valeur cliquez ici

> Alpha Mos +121%

Entrée au Nouveau Marché de la Bourse de Paris en 1998, cette société de high-tech toulousaine fabrique des nez, des langues et des yeux électroniques qui numérisent les sens humains et fournissent aux industriels des analyses sensorielles de l'odeur, du goût, et de la vision. Régulièrement déficitaire, le groupe a touché le fond en 2013 avec son placement en redressement judiciaire. Deux augmentations de capital réalisées fin 2014 avec l’entrée d’un nouvel actionnaire de référence (Diagnostic Medical Systems) lui ont donné une nouvelle impulsion pour finaliser sa restructuration et relancer son activité sur deux axes : la focalisation sur les marchés alimentaire et de l’environnement, et le développement de capteurs miniaturisés pour des applications grand public. La création cette année dans la Silicon Valley d’une filiale dédiée aux objets connectés, "Boyd Sense", symbolise ce renouveau.

Pour tout connaître de la valeur cliquez ici

> Poxel +92%

Introduite le 6 février dernier au prix de 6,66 euros, Poxel a signé d’emblée une envolée fulgurante de 130% en deux séances, au-delà des 15 euros. Si l’euphorie boursière s’est ensuite un peu apaisée, la société dont les recherches sont concentrées sur le diabète de type 2 (forme la plus courante de diabète) a depuis commencé à justifier les fortes attentes des investisseurs.

Elle a en effet dévoilé début juin des résultats préliminaires positifs d'un nouvel essai clinique de Phase II évaluant son candidat médicament Imeglimine, premier représentant d'une nouvelle classe chimique d'antidiabétiques oraux. Selon le courtier Oddo Securities, le potentiel de vente du produit s’élèverait à 2,2 milliards d'euros à l'horizon 2026.

Pour tout connaître de la valeur cliquez ici

> Parrot +90%

L’impressionnant parcours boursier de Parrot en 2015 reflète les très fortes anticipations sur la capacité du groupe à devenir un acteur incontournable d’un marché des drones en plein essor. Le chiffre d’affaires du spécialiste des produits sans fil de haute technologie a bondi de 33% à 80,4 millions d'euros au quatrième trimestre 2014, tandis que ses ventes de drones se sont envolées de 168% à 37,1 millions d'euros (+186% pour les drones grand public).

Une dynamique que la société compte bien amplifier avec le lancement en juillet de 13 nouveaux drones dotés de capacités nouvelles sur terre, dans les airs, et sur l’eau. Afin d’élargir sa cible historique grand public et de s’attaquer aux professionnels, Parrot multiplie les acquisitions. Le groupe va prendre le contrôle d'Airinov, une société spécialisée dans les drones pour l’agriculture, et il prévoit de porter sa participation à 68% dans EOS Innovation, le développeur d'un robot mobile de surveillance.

Pour tout connaître de la valeur cliquez ici

> Innate Pharma +81% 

Le gigantesque accord de licence conclu en avril par la société de biotechnologie avec le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca a dopé son cours de bourse. Le deal conclu porte sur l'anticorps IPH2201, l'un des produits les plus avancés d'Innate Pharma, actuellement en étude clinique de phase II en monothérapie chez des patients présentant un cancer épidermoïde de la cavité buccale avant toute intervention chirurgicale ("traitement préopératoire"), une indication de cancer de la tête et du cou.

Les termes financiers de l'accord sont les plus importants jamais signés par une société française de biotechnologie (pour un seul produit). Ils incluent des paiements à Innate Pharma pouvant atteindre 1,275 milliard de dollars et des redevances à deux chiffres sur les ventes. L’autre produit phare de la société, Lirilumab, est testé par le laboratoire américain Bristol-Myers Squibb dans la LAM (leucémie aigüe myéloïde) et en combinaison avec d'autres agents d'immuno-oncologie dans divers types de tumeurs.

Pour tout connaître de la valeur cliquez ici

> Norbert Dentressangle +79%

La présence dans le classement du leader européen du transport et de la logistique rappelle que la détection des sociétés opéables peut constituer une stratégie à part entière pour la gestion d’un portefeuille boursier. Le groupe a conclu en mars son rachat par le groupe américain XPO, au prix de 217,5 euros, soit une prime de 37% sur le cours de Norbert Dentressangle d’avant l’annonce de l’opération. Selon la petite histoire, c’est lors du rachat de l’américain Jacobson par Norbert Dentressangle en juillet 2014 que XPO Logistics, qui convoitait la même cible, a commencé à s’intéresser de près au groupe français, deux fois plus gros que lui. L’offre de XPO sur Norbert Dentressangle doit débuter le 29 juin pour s’achever le 17 juillet.

Pour tout connaître de la valeur cliquez ici

> Celyad (ex-Cardio3 Biosciences) +60%

"A terme, [Célyad] pourrait voir son cours de bourse multiplié par 10", expliquait en 2013 Christian Homsy, le patron de l’entreprise belge de biotechnologie. Moins de deux ans et plus de 300% de hausse plus tard, la probabilité de succès de la thérapie cellulaire régénérative pour le traitement des maladies cardiaques mise au point par la société s’est renforcée.

La dernière recommandation positive du Data and Safety Monitoring Board (DSMB), comité indépendant constitué d'experts internationaux, sur l’essai clinique de phase III en cours permet d’anticiper les résultats sur le critère d’évaluation principal pour la mi-2016. En parallèle, la société s’est positionnée cette année dans le domaine très prisé des thérapies cellulaires anti-cancer basées sur les cellules CAR-T (cellules T porteuses d'un récepteur chimérique). L’introduction en bourse aux Etats-Unis lancée ce mois-ci devrait braquer encore davantage les projecteurs sur son potentiel.

Pour tout connaître de la valeur cliquez ici

>> Retrouvez toute l'actu boursière sur Tradingsat.com

>> Interview : "Les biotechs aux plus forts potentiels..."

François Berthon (Tradingsat.com)