BFM Patrimoine

Néobanques: pourrez-vous récupérer votre épargne si votre établissement fait faillite?

Nickel a été rachetée début 2017 par le groupe BNP Paribas.

Nickel a été rachetée début 2017 par le groupe BNP Paribas. - Nickel

Le fonds de garantie des dépôts et de résolution assure une indemnisation jusqu'à 100.000 euros si votre banque fait faillite. Mais l'irruption de nouveaux acteurs rend cette affirmation moins certaine…

Une nouvelle fois, le système bancaire va affronter une période de turbulence. Déjà fragilisées par les taux bas, les banques risquent de se retrouver dans les mois qui viennent face à des centaines voire des milliers d'entreprises incapables de rembourser leurs prêts garantis par l'Etat. Ces PGE, octroyés par les banques, ne sont en réalité couvert qu'à hauteur de 90%, laissant les 10% restant à la charge des banquiers.

Mis sous pression par la dernière grande crise financière, les banques françaises restent solides. Mais que se passerait-il pour leurs clients en cas de faillite? Ils seront indemnisés par le Fonds de garantie des dépôts et de résolution (FGDR), à hauteur de 100.000 euros maximum (par client et par établissement), comme le prévoit la loi. Sauf que l'arrivée de nouveaux acteurs, comme les néobanques, rend cette procédure plus complexe.

Concrètement, cela dépend de la nature de ces entités. Certaines néobanques ne sont en réalité que des marques de banques déjà bien installées. Dans ce cas, aucun problème : les clients seront bien indemnisés. C'est le cas pour les marques suivantes :

- Avantoo (Crédit Mutuel)

- C-Zam (Carrefour Banque)

- Eko (Crédit agricole)

- Hello Bank (BNP Paribas)

D'autres néobanques disposent de leur agrément bancaire. Là encore, les clients sont bien couverts par le FGDR. C'est le cas pour les banques suivantes :

- Boursorama

- BforBank

- Fortuneo

- Ma French Bank

- Monabanq

- Orange Bank

D'autres marques sont seulement des succursales de banques étrangères. Dès lors, ce sont les fonds de garantie des pays concernés qui s'occuperont de l'indemnisation. A noter qu'une banque non-européenne ne peut être présente en Europe si elle ne dispose pas d'un agrément bancaire.

- ING Direct (Pays-Bas)

- N26 (Allemagne)

- Starling Bank (Royaume-Uni)

Enfin, reste certains opérateurs qui proposent des comptes alternatifs. Attention : ceux-ci ne sont pas couverts par le FGDR. 

- Compte Nickel

- Lydia

- PixPay

A la suite de la publication de cet article, Nickel nous précise que son groupe n'est pas une banque mais un établissement de paiement. "A ce titre, l’entreprise ne fait pas face aux mêmes obligations. En contrepartie de la non garantie du Fonds de garantie des dépôts et de résolution, la loi impose de séquestrer sur un compte spécial 100% des dépôts de ses clients. En cas de faillite, tous les clients de Nickel récupèrent l’ensemble de leur dépôt", précise à BFM Business Nickel. 

Thomas Leroy