BFM Patrimoine

Dernière ligne droite pour réduire sa facture d'impôts 2013

Les contribuables peuvent encore faire baisser leur facture

Les contribuables peuvent encore faire baisser leur facture - -

Il ne reste que quelques semaines pour profiter des dispositions fiscales pour tenter de réduire ses impôts de 2013. BFM Business vous aide à trouver la défiscalisation qui vous convient.

C'est la dernière ligne droite pour payer moins d'impôts. Les contribuables ont jusqu'à la fin de l'année pour réaliser des investissements qui leur permettront de payer moins d'impôts en 2014 sur leurs revenus de 2013.

Même au dernier moment, il est encore temps de réaliser certaines économies. D'autant plus importantes que le temps est aux hausses d'impôts. Entre 2011, 2012, 2013, les prélèvements obligatoires ont augmenté de plus de 1% par an. Et ils vont encore croître de 0,15 point en 2014 selon les chiffres avancés par Pierre Moscovici début novembre.

Petit tour d'horizon des défiscalisations encore réalisables à quelques semaines du 31 décembre.

>> Dons aux associations

Si aucune somme minimale n'est demandée, il n'est pas possible de donner plus de 20% de son revenu imposable à une association pour bénéficier d'un avantage fiscal.

Pour les dons aux organismes d'assistance aux personnes en difficulté, c'est le cas des Restaurants du coeur, la réduction d'impôt est de 75 % du don, dans la limite de 521 euros. Ainsi, donner au Restos du Coeur permet une réduction d'impôt sur le revenu correpondant à 75% du don. Ils ont lancé leur campagne d'hiver le 25 novembre.

Pour les dons à d'autres organismes, la réduction d'impôt est de 66 % des montants, retenus dans la limite de 20 % du revenu imposable. Ainsi pour le Téléthon, qui débute le 6 décembre pour deux jours, la réduction fiscale "est fixée à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Un don de 70 euros à l’AFM-Téléthon ne vous coûtera en réalité que 23,80 euros si vous êtes imposable", peut-on lire sur leur site internet.

>> FCPI

Souscrire une part dans un fonds commun de placement dans l'innovation ou un fonds d'investissement de proximité (FIP) permet aux particuliers de bénéficier d'une réduction d'impôt de 18% de leur versement dans la limite de 12.000 (ou 24.000 euros pour un couple). Seule contrainte, il faut conserver les parts pendant au moins 5 ans.

>> PEA Assurance-vie

Les investissements dans des PEA ou des contrats d'assurance-vie ont des conséquences sur les revenus imposables.

En cas de retrait anticipé avant 8 ans, les produits sont soit intégrés dans le revenu imposable, soit soumis à un prélèvement forfaitaire libératoire de 35% en cas de rachat avant quatre ans et de 15% en cas de rachat entre quatre et huit ans.

Après 8 ans, les produits sont imposables, soit par réintégration dans le revenu imposable, soit par prélèvement forfaitaire libératoire au taux de 7,5%. L'imposition porte sur les produits acquis dépassant le seuil de 4.600 euros pour une personne seule et 9.200 euros pour un couple.

Par ailleurs, l'assurance-vie était au coeur de l'actualité ces dernières semaines, subissant des modifications. Ainsi, en 2014, certains contrats d'assurance-vie (multisupports) seront concernés par l'alignement à 15,5% des taux de prélèvements sociaux.

Les gains des autres contrats resteront donc taxés au taux de l'année de perception de leurs plus-values, par exemple 0,5% pour celles perçues en 1996, 3,9% pour 1997, 10% pour celles perçues entre 1998 et 2007 et 15,5% dès 2012.

>> Sofica

Les particuliers peuvent investir dans une société pour le financement de l'industrie cinématographique et audiovisuelle. Cela permettra une réduction d'impôt de 36% du montant investi, dans la limite de 18.000 euros. Néanmoins, comme pour les FIP et les FCPI, il faut conserver les parts pendant au moins 5 ans.

>> PME

Un particulier qui voudra payer moins d'impôts pourra prendre une participation dans une petite ou moyenne entreprise à créer ou créée depuis moins de 5 ans (avec un bilan inférieur à 10 millions d'euros).

La réduction d'impôt est égale à 18% des souscriptions dans la limite de 50.000 euros (100.000 euros pour un couple). Les titres doivent être conservés pendant 5 ans.

>> Travaux de rénovation d'énergie

Les propriétaires peuvent bénéficier d'un crédit d'impôt pour rénover leur habitat. Le taux dépend de l'équipement. Il est de 10 % pour les matériaux d'isolation des vitres, de 26 % pour une pompe à chaleur géothermique et de 32 % pour un diagnostic de performance énergétique. Ils s'appliquent dans la limite de 8.000 euros (ou 16.000 euros pour un couple).

Actuellement, le taux de TVA pour les travaux de rénovation thermique est de 7%. Mais afin d'aider le secteur, le chef de l'Etat a annoncé que cette TVA passera à 5% au 1er janvier 2014. Le gouvernement a également accepté que les travaux "induits" en rénovation énergétique bénéficient du taux réduit de 5,5% au 1er janvier 2014.

Diane Lacaze