BFM Patrimoine

Le déblocage exceptionnel de l'épargne salariale fait un flop

Les Français ont peu débloqué leur épargne salariale

Les Français ont peu débloqué leur épargne salariale - -

Depuis le 1er juillet et jusqu'au 31 décembre, les Français peuvent débloquer exceptionnellement leur épargne salariale. Mais seulement un peu plus d'un milliard d'euros aurait été débloqué jusqu'à présent.

Alors qu'il ne reste plus que quelques semaines pour débloquer son épargne salariale, les chiffres prouvent que les Français n'ont pas vraiment répondu à l'appel. Seulement 1 à 1,2 milliard d’euros auraient été débloqués, selon les chiffres dévoilés par RMC ce jeudi 5 décembre. "A ce rythme, 1,5 à 2 milliards d'euros devraient être débloqués d'ici la fin de l'année", selon les estimations du cabinet Debory-Eres.

Selon Christian Eckert, le rapporteur général PS du Budget, le dispositif ne devrait pas être reconduit l'année prochaine. "C'est une tradition française que d’épargner. Mais c’est aussi la crainte de l’avenir incertain qui ne pousse pas les Français à sortir leur épargne", a-t-il affirmé sur RMC. En moyenne, les Français épargnent plus de 15% de leurs revenus chaque mois. Un quasi-record en Europe.

Déblocage sous conditions

Depuis le 1er juillet, et pendant 6 mois, les salariés peuvent, exceptionnellement, débloquer leur épargne salariale à hauteur de 20.000 euros. Une promesse faite par François Hollande au début de l'été afin de relancer la consommation.

Les précédents déblocages, en 2004 et 2008, avaient surtout été l'occasion, à 80%, de transferts financiers vers d'autres dispositifs d'épargne.

Cette année, le gouvernement a donc imposé des conditions. Tout d'abord, les sommes investies dans les plans d'épargne pour la retraite collectifs (PERCO) et dans les fonds solidaires sont exclues.

Surtout, les fonds débloqués doivent financer "l'achat d'un ou plusieurs biens, en particulier dans le secteur de l'automobile ou la fourniture d'une ou plusieurs prestations de services". Ce qui signifie que les salariés devront conserver les pièces justificatives des achats pour les présenter éventuellement à l'administration fiscale.

Diane Lacaze