BFM Patrimoine

La hausse des loyers moins importante à l'avenir

L'IRL a progressé de 0,9% au troisième trimestre

L'IRL a progressé de 0,9% au troisième trimestre - -

L'indice de référence des loyers n'a progressé que de 0,9% au troisième trimestre sur un an, selon les chiffres de l'Insee publiés ce mercredi 16 octobre. En cas de révision des loyers, la hausse ne pourra pas excéder ce chiffre.

Les locataires vont être contents: les hausses des loyers devraient être moins importantes à l'avenir. L'indice de référence des loyers (IRL) a, en effet, progressé de 0,9% sur un an au troisième trimestre, selon les chiffres de l'Insee publiés ce mercredi 16 octobre.

Il s'agit d'un ralentissement par rapport aux hausses des deux trimestres précédents. L'IRL avait progressé de 1,20% sur un an au deuxième trimestre, continuant à ralentir par rapport au premier (+1,54%).

Il avait enregistré sa plus forte hausse au troisième trimestre 2008 (+2,95%), puis avait vu sa progression ralentir, jusqu'à s'afficher en recul au dernier trimestre 2009 (-0,06%).

Après un nouveau pic au premier trimestre 2012 (+2,24%), sa plus forte progression depuis le premier trimestre 2009, l'IRL n'a cessé de ralentir depuis.

Indexation sur l'inflation

Cette décélération de l'indice des loyers s'explique notamment par son indexation sur l'inflation: l'indice des prix à la consommation a diminué de 0,2% sur un mois en septembre et progressé de seulement 0,9% sur un an.

Lorsque le contrat de location prévoit la révision du loyer, celle-ci intervient chaque année à la date convenue entre les parties ou, à défaut, au terme de chaque année du contrat. L'augmentation du loyer qui en résulte ne peut excéder la variation de l'IRL publié par l'Insee.

Diane Lacaze & AFP