BFM Patrimoine

La déprime des notaires face au blocage du marché immobilier

Les notaires s'inquiètent pour 2014

Les notaires s'inquiètent pour 2014 - -

Le blocage du marché immobilier pèse sur l'activité des notaires. Le Conseil supérieur du notariat s'inquiète de possibles licenciements dans les études en 2014.

L'année 2014 s'annonce sombre pour les notaires. C'est du moins ce qu'ils disent. Et le discours d'ouverture de "l'assemblée de liaison" (la grande assemblée qui réunit chaque année plus de 700 professionnels du secteur), ce lundi 2 décembre, est guère optimiste.

"Nous estimons pour 2013 un chiffre d'affaires global de la profession en baisse de 10% à 12% et un résultat en chute de 30% à 35%", explique Les Echos, ce lundi, Jean Tarrade, président du Conseil supérieur du notariat. Un notaire confie ainsi que la chute du chiffre d'affaires pourrait même atteindre 25%, et celle du résultat 46% en 2013.

"Jusqu'ici nous n'avons pas licencié, on compte toujours un peu plus de 48.000 collaborateurs. Mais ça pourrait ne pas durer, il y a des limites à tout".

Baisse des honoraires

La raison? Le blocage du marché immobilier, un secteur qui représente 50% de l'activité d'une étude notariale. Et rien ne laisse présager une amélioration. L'instabilité fiscale inquiète les propriétaires. "Les clients nous demandent si c'est le moment de vendre", explique Jean Tarrade.

Par ailleurs, il affirme que "ce n'est pas en réduisant les honoraires des notaires que l'on augmentera le nombre de transactions immobilières". En effet, les émoluments, pour un prix de vente supérieur à 60.000 euros, ne représentent que 1%.

Diane Lacaze