BFM Patrimoine

Immobilier: le gouvernement dément l'improbable taxe sur les loyers fictifs

Le secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert, a démenti vouloir mettre en place une taxe sur le revenu fictif des résidences principales.

Le secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert, a démenti vouloir mettre en place une taxe sur le revenu fictif des résidences principales. - Philippe Huguen - AFP

"Le gouvernement a démenti vouloir imposer aux personnes qui sont propriétaires de leur résidence principale de payer une taxe sur les "loyers fictifs", c'est-à-dire le montant qu'un propriétaire pourrait percevoir s'il louait son logement."

Le gouvernement a de nouveau démenti en fin de semaine dernière la rumeur insistante d'une nouvelle taxe pour les propriétaires occupants, qui agite les réseaux sociaux depuis près de trois ans. Dans une note publiée en septembre 2013, le Conseil d'analyse économique (CAE) avait proposé de taxer les loyers implicites, c'est-à-dire le loyer qu'un propriétaire pourrait percevoir s'il louait son logement.

Cette idée s'était répandue à vitesse grand V sur la toile malgré la clarification du ministère des Finances en octobre 2014, au point que certains lanceurs d'alerte ont confirmé la mise en place d'une telle mesure dès janvier 2017, entraînant le lancement de pétitions pour exiger son retrait.

"La réponse est non!"

Mais le secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert, a définitivement mis fin à cette "folle rumeur". Relancé sur le sujet à l’Assemblée nationale, il a démenti toute intention du gouvernement de créer une taxe allant dans ce sens. "La réponse est non! Jamais il n'y a eu le moindre début du commencement de l’étude de cette mesure par un quelconque service de mon ministère", a déclaré le député de Meurthe-et-Moselle.

"Et même si cela venait d'un amendement parlementaire, [le gouvernement] n'est pas prêt à accepter cette proposition", a ajouté Christian Eckert. Voilà de quoi rassurer les quelque 38 millions de Français qui sont propriétaires de leur logement, soit 58% des ménages selon l'Insee.

Téléchargez gratuitement notre guide sur la loi Pinel pour réduire vos impôts

null

Julien Mouret