BFM Patrimoine

Immobilier: la couverture mobile devient un critère de sélection

De nombreuses personnes ont délaissé le téléphone fixe pour n'avoir qu'un mobile.

De nombreuses personnes ont délaissé le téléphone fixe pour n'avoir qu'un mobile. - Kaboompics- CC

Selon les professionnels de l'immobilier, les personnes à la recherche d'un logement ne s'intéressent plus uniquement à la distribution des espaces, à la luminosité des pièces. La connectivité est aussi au centre de leur intérêt.

Recherche logement, deux pièces, lumineux et offrant de préférence l'accès à... la 4G. La couverture mobile est en effet devenue un critère pris en compte au moment d'un achat immobilier ou d'une location. "C'est plutôt récent, constate Bernard Cadeau, Président du réseau ORPI, car l'utilisation des mobiles est de plus en plus rependue. Mais cela va devenir de plus en plus un critère de choix ".

Et ce, d'autant plus qu'avec le développement des forfaits mobiles illimités, de nombreuses personnes font le choix de ne plus avoir de ligne de téléphone fixe. Du coup, pour être joignable, il est indispensable que leur logement soit bien couvert par les réseaux mobiles. "Cela peut aussi devenir un critère de concurrence entre les différents opérateurs, parce que dans tel secteur tel opérateurs est mieux couvert" poursuit Bernard Cadeau, qui précise qu'en zone urbaine les logements où aucun réseau mobile ne passe restent rares.

Aussi pénalisant qu'un 5eme étage sans ascenceur

Et l'exigence est la même pour la connexion internet : "des clients nous disent vouloir un débit internet d'une certaine puissance", ajoute le président du réseau Orpi. Ainsi, la présence de la fibre optique peut faire la différence par rapport à un autre logement doté d'une seule ligne ADSL à faible débit.

Ces logements mal connectés, qu'ils soient proposés à la location ou bien à la vente, restent ainsi plus longtemps sur le marché, au même titre qu'un appartement au 5e étage sans ascenseur ou bien situé sur une avenue très bruyante.