BFM Patrimoine

"Échange île vierge en Floride contre Porsche 918 spyder"

Emilio Cirelli rêve de conduire une Porsche 918 Spyder.

Emilio Cirelli rêve de conduire une Porsche 918 Spyder. - Thomas Kienzle - AFP

Emilio Cirelli, un Américain qui a fait fortune dans l'immobilier, possède, entre autres, une île privée en Floride, face à Port Orange. Il serait prêt à s'en séparer, en échange de la voiture de ses rêves.

L'annonce a de quoi surprendre: "918 Porsche Wanted for island trade". Emilio Cirelli, l'a publiée sur RacingJunk. Cet Américain est un investisseur immobilier. Il achète des biens pour les revendre et possède aujourd'hui trois îles en Floride. Mais sa vraie passion dans la vie, ce sont les voitures. Il affirme avoir, entre autres, quarante Alfa Romeo et Maserati. C'est pourquoi pour l'une de ses îles, située à Port Orange à quelques kilomètres de Daytona Beach, ce n'est pas de l'argent sonnant et trébuchant qu'il souhaite mais la Porsche 918 Spyder. Ce passionné de la marque sportive allemande -il possède une 911- est frustré de ne pas avoir pu acheter ce modèle qui n'a été produit qu'à 918 exemplaires, tous vendus dans les premiers jours.

Un deal pas si intéressant? 

Mais pourquoi échanger une île plutôt qu'acheter la voiture? Dans un entretien qu'il a donné à Teamspeed, Emilio Cirelli explique qu'avec les voitures, les vendeurs demandent souvent plus que ce qu'ils ont déboursé. Et cela est d'autant plus vrai quand le véhicule a été produit en édition limitée. Donc l'Américain a voulu jouer la carte de la séduction en se démarquant d'autres potentiels acheteurs. Peu de personnes peuvent, en effet, se permettre de proposer une île en échange d'une voiture. Et l'offre parait alléchante puisque l'île en question, qui s'étend sur 1,2 hectare, est estimé à 1 million de dollars (885.000 euros) alors que la Porsche 918 a été vendue à tous les premiers acquéreurs 775.000 euros.

Pourtant, d'après le blog Autosphère, le deal ne serait pas vraiment intéressant. Du fait de sa rareté, la Porsche 918 Spyder va prendre encore plus de valeur. Le rédacteur du blog estime même que dans 10 ans, un propriétaire de cette voiture pourra s'acheter 5 à 10 îles comme celle d'Emilio Cirelli. Et les faits tendent à lui donner raison puisque l'annonce, qui a été postée le 10 juin et expirera le 6 octobre n'a pour l'instant reçu aucune offre.

De plus, en 2013, ce professionnel de l'immobilier avait déjà voulu échanger ce lieu contre une Ferrari Enzo. Mais à l'époque, il l'estimait à 1,2 million de dollars. Une baisse de prix due, notamment, au fait que l'île est vierge. Le propriétaire, s'il veut en profiter, devra donc ouvrir son portefeuille pour se faire construire une maison.

Diane Lacaze