Des jeunes prennent d'assaut un TGV

Un fait digne d’un western : plusieurs dizaines de jeunes ont contraint un TGV à s'arrêter sur les voies samedi à Marseille, en utilisant des torches d'alerte de la SNCF.

Antoine Sarrailh et Romain Zlatanovic | A.K. avec AFP
Le 02/02/2013 à 16:51
Mis à jour le 03/02/2013 à 13:53

Une vingtaine de jeunes ont contraint un TGV à l'arrêt samedi alors qu'il repartait de Marseille en direction de Nice et ont tenté de monter à bord avant de prendre la fuite à l'arrivée de la police, a-t-on appris auprès de la SNCF.

Dix jeunes, dont la moitié sont mineurs, originaires d'une cité du 11e arrondissement (est) de la ville ont été interpellés et placés en garde à vue à la Sûreté départementale. Ils devraient être présentés au parquet lundi. "On continue les confrontations et auditions. Il en ressort que leur objectif était de faire du 'buzz' sur internet, pas de voler le train", a précisé une source proche de l'enquête. Le parquet a pour sa part informé dimanche que les gardes à vue allaient être prolongées de 24h.

Des passagers du train qui ont prévenu la police après avoir aperçu les assaillants par la fenêtre, ont rapporté qu'ils avaient des armes mais les policiers n'en ont saisi aucune, selon une source proche de l'enquête.

Contraint à l'arrêt par des torches

Parti de Paris, le TGV, qui transportait environ 150 personnes venait de repartir de la gare Saint-Charles à Marseille peu après 14h quand son conducteur a été contraint à l'arrêt par des torches placées sur la voie dans le quartier de La Pomme, en direction d'Aubagne. La police a été alertée immédiatement.

Reparti vers 16h en direction de Toulon, le train était arrivé à Nice avec deux heures de retard, vers 18h30.

Toute l'actu Société

La question du jour

Faut-il dissoudre la LDJ, Ligue de défense juive?

Oui 63% Non 37%