En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Attentat de Nice: le mail qui contredit les accusations de Sandra Bertin

La policière qui accuse l'Intérieur de "pressions" maintient ses accusations, contredites par le mail dans lequel elle a envoyé son rapport.
 

Alors que Sandra Bertin, la policière municipale en charge de la vidéosurveillance à Nice, explique avoir eu affaire à deux personnes présentées comme liées à l'Intérieur, un document contredit cette hypothèse. Le mail dans lequel elle a envoyé le fameux rapport, pour lequel elle dit avoir été "harcelée", n'a pas été adressé à des membres du ministère.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire