En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • deuxc
    deuxc     

    C'est nouveau! La France qui fait une frappe sur un entrepot désaffecté ne vise rien du tout! l vaut mieux protéger Bachar que les islamistes!

  • yam46
    yam46     

    Il est allé voir sur place avec sa petite loupe M Sherlock Holmes.....
    Des preuves, pas de discours anti-russe.
    Triste attitude de la France, qui en faisant croire qu'elle agit,mais ne contribue qu'a provoquer une aggravation de la situation, sans la combattre.
    D'autant diront que d'autres ne font rien et pratiquent la politique de l'autruche, comme dans les années 20-30 en Europe.
    Vrai, il faut que le monde se réveille et cesse ses beaux discours stériles, n'est ce pas M Le Drian.

  • pintre
    pintre     

    Des preuves Monsieur Le Drian. Félicitation pour votre.......... frappe numéro deux.

  • artemusgordon64
    artemusgordon64     

    Sa devient guignolesque Poutine fais le job et nos dirigeants le critique nimporte quoi . bande de comiques. .....

  • homme24
    homme24     

    de toutes façons les rebelles aident aussi daesch poutine à raison

  • librepenseur
    librepenseur     

    Oui. Le ministre des affaires étrangeres Russe ne nous a pas tenu au courant ? Il a expliqué :
    "nous frappons tout ce qui bouge comme un terroriste, tout ce qui se bat comme un terroriste". On dirait que ce dont les US et leurs suiveurs craignent le plus, c'est que Poutine parvienne là ou ils ont echoué.

  • J Ripleure
    J Ripleure     

    "80 à 90%" des Français trouvent que les Russes et l'armée Syrienne font un excellent travail !

    Bientôt les minorités syriennes installées là depuis des millénaires pourront retourner sur place et Palmyre sera sauvé !
    ------------------

    Rappel historique : Qui a commencé à égorger ?

    Lors de l’indépendance de la Syrie et du départ des troupes françaises à partir de 1946, les sunnites prirent le pouvoir. Le premier soin de ces « démocrates » fut de faire appel à d’anciens nazis pour organiser la police et les services de sécurité

    Des coups d’État, souvent préparés à Beyrouth, se succédèrent jusqu’en 1974. Hafez el Assad prit alors le pouvoir et il instaura un régime autoritaire laïque, basé sur l’union de toutes les minorités : chrétiennes, druzes, chiites, alaouites, turkmènes, kurdes.

    En 1980, quatre-vingt cadets alaouites furent égorgés par des sunnites à l’académie militaire syrienne. Au pays de la loi du sang (dîa), la riposte fut immédiate et sanglante : à Homs et Hama, il y aurait eu vingt mille morts.
    ------------------

    Adret
    Adret      (réponse à J Ripleure)

    C'est sûr "la tradition" de l'égorgement remonte là ! Vous nous prenez pour qui ?
    Vous nous sortez pas "l'endoctrinement" et l'influence de mauvaises relations concernant les nazis, comme vous le faites habituellement concernant les candidats au départ en Syrie ?
    Pourtant aujourd'hui les vidéos sur Internet ne laissent aucun doute sur ce que certains partent y faire, ils sont donc encore plus condamnables que les nazis.
    P. S. : j'aurais pas aimé que les mères des nazis viennent chouiner au procès de Nuremberg par exemple !

  • J Ripleure
    J Ripleure     

    "80 à 90%" des Français trouvent que les Russes et l'armée Syrienne font un excellent travail !

    Bientôt les minorités syriennes installées là depuis des millénaires pourront retourner sur place et Palmyre sera sauvé !
    ------------------

    Rappel historique : Qui a commencé à égorger ?

    Lors de l’indépendance de la Syrie et du départ des troupes françaises à partir de 1946, les sunnites prirent le pouvoir. Le premier soin de ces « démocrates » fut de faire appel à d’anciens nazis pour organiser la police et les services de sécurité

    Des coups d’État, souvent préparés à Beyrouth, se succédèrent jusqu’en 1974. Hafez el Assad prit alors le pouvoir et il instaura un régime autoritaire laïque, basé sur l’union de toutes les minorités : chrétiennes, druzes, chiites, alaouites, turkmènes, kurdes.

    En 1980, quatre-vingt cadets alaouites furent égorgés par des sunnites à l’académie militaire syrienne. Au pays de la loi du sang (dîa), la riposte fut immédiate et sanglante : à Homs et Hama, il y aurait eu vingt mille morts.
    ------------------

  • Zoé
    Zoé     

    Restons lucides

    le drian est un ministre socialiste Français

    Donc crédibilité = zéro

  • vestale
    vestale     

    Si Bachar tombait, je suppose que ça serait le chaos, c'est pour le coup que Daesh s'installerait à sa place, c'est cela que veut Le drian?

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire