En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Benoît Hamon, le ministre délégué à la Consommation a fait le point ce jeudi sur l'enquête menée par la DGCCRF.
 

Le gouvernement a fait un point de presse après la révélation des résultats de l'enquête de la DGCCRF.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • roro
    roro     

    il sait ren du tou ce rigollo il voulait seulement faire du cinema a la TELE

  • Bastien
    Bastien     

    Bande d'hypocrite, les uns comme les autres, tout le monde le savait. Il faut bien que ce petit peuple bouffe "leurs merdes", franchement ça préoccupe qui ??...et Bruxelles pareil, tout le monde sait et s'en fout plein les poches, trop de gens sur cette terre.

  • macarons
    macarons     

    Moi, j'aimerais bien savoir combien ils ont acheté la viande de cheval et combien ils l'ont revendu à Spanghero et Comigel. Si j'ai bien compris, Tavola n'a fait que la cuire si on peut dire ça. C'est en France que la traçabilité a été faite en 48 heures, qui l'a faite d'ailleurs ? Faudra lui dire merci sinon on serait encore en train de chercher ... Plus de transparence, ça serait bien pour nous, pauvres consommateurs qui nous faisons toujours avoir.

  • mirabelle
    mirabelle     

    Oui oui hamon à joué à la marmotte pendant 9 mois mais pas celle de suchard

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est clair que pour le pays de la gastronomie ce n'est pas très glorieux (peut-on encore parler de gastronomie quand il est question de plats préparés surgelés vendus en angleterre ??). Mais attendons quand même qu'il ait fini son cirque et que l'enquête soit menée à son terme avant de brandir des vérités plus vite que des vendeurs d'actus en manque de buzz !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Dit-il, gérant de sa propre boite, et surveillant chaque salarié, chaque commercial, chaque cadre par dessus son épaule. Quel terrible scandale sanitaire, on déplore des centaines de morts intoxiqués par la viande de cheval. Vous parlez avec la voix de la raison !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Je crois que c'est vous qui devriez relire l'article. Ils ne changent pas les étiquettes, ils transforment un produit et le vendent sous une certaine appellation. Mais c'est intéressant ce que vous dites. Ils changent les étiquettes. Alors il y avait quoi d'écrit à l'origine ? "Cheval" ? Non ! Il nous parle (à défaut de mieux !) d'un mystérieux "code douanier" qui signifierait cheval. En quelle langue ? En douanier ? Personne ne le donne ce code douanier qui, croyons le sur parole, semble si évident. Moi je veux bien croire que c'est évident. Mais on est pas des débiles mentaux ni des enfants. Qu'il nous donne ce code, on en jugera par nous même. Pourquoi ne le ferait-il pas ? C'est secret un code douanier ? ;) Non, franchement, si les accusations ne pèsent que sur ça, ça casse pas 5 pattes à un cheval qui faut "meuh" ! Il fait son intéressant, il monopolise l'attention, mais cette histoire est creuse et sans intérêt.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et c'est bien gentil de nous parler d'un mystérieux code douanier qui a été reconnu après enquête, mais il dit quoi le code douanier ? "CHEVAL" ? Ou "bx-2497-***/xva-974" ? Et il y avait d'autres factures avec du cheval. Cool, mais apparemment sans aucun lien avec cette affaire, sinon il l'aurait dit. Donc en gros on va pouvoir faire un procès à l'entreprise pour le crime d'avoir fait une bonne affaire, de ne pas connaitre les codes des douanes, et pour avoir acheté du cheval pour faire des produits non concernés (à base de "cheval", j'imagine). Cool, encore un qui entretien le buzz. Ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et du Commerce extérieur. Vu l'état actuel de l'économie, des finances et du commerce extérieur, on comprend pourquoi il veut focaliser l'attention sur cette non affaire.

  • Check
    Check     

    Des chomeurs en plus en perspective. Le cheval ce n'est quand meme pas du poison ,il y a tromperie mais pas mort d'hommes. Quel cirque on nous fait ,encore un détournement pour ne pas parler du reste.

  • timinet
    timinet     

    Combien de chômeurs de plus avec Spanghero suspendu? Et la présomption d'innocence Monsieur Hamon? Et où sont les coupables pour le drame bien plus grave de la vache folle? Je vous rappelle tout de même que la France était menacée par l'UE, toujours elle, d'amendes quotidiennes exorbitantes si elle refusait d'importer les farines animales de GB. Et ce pauvre Jacques Delors présidait alors cette super UE! Ici, pour l'instant, il ne s'agit que de tromperie à l'étiquetage. Certes c''est grave mais pas mortel si les chevaux étaient en bonne santé.

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire