En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
French Economy Minister Emmanuel Macron (R) shakes hand with mayor of Le Havres Edouard Philippe during the MSC Meraviglia cruise ship coins ceremony at the STX shipyards, on February 1, 2016 in Saint-Nazaire, western France. 
LOIC VENANCE / AFP
 

Le député-maire du Havre, pressenti pour être nommé Premier ministre par le nouveau président de la République, a tenu une chronique pour Libération durant la campagne. Et il n'a pas eu des mots toujours tendres à l'égard d'Emmanuel Macron. 

Newsletter Elysée 2017

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • dany-tou
    dany-tou     

    Edouard Philippe : un Juppéiste de gauche : les LR n'en veulent pas !

  • Favoris Mes
    Favoris Mes     

    si à l'avenir E.philippe se comporte comme Brutus à l'égard de Macron, on pourra alors évoquer non pas la prémonition, mais la préméditation..

  • vividejuin
    vividejuin     

    De toutes façons, les vrais vainqueurs de cette élection sont les conseillers en communication. Bravo à eux ! Un sans faute du début à la fin et cela dans le long terme, quelques années pour propulser leur poulain. Quant à savoir qui est derrière, c'est une autre histoire ! Lol ! Bravo, donc !

  • beaudolo
    beaudolo     

    corrigé!
    Si j'ai bien compris, Macron ne veut plus de partis politiques, il va donc probablement nommer un premier ministre qui vient de LR mais un juppéiste qui écrivait dans Libé, alors qu'il il était LR, une chronique anti Macron! Mais c'est un ancien socialiste sans doute pour cela qu'il a eu accés à Libé !!!!!Hé bien comme "multi carte " on ne fait pas mieux! cela ne sentirait-il pas" l'enroulade" dans la farine?

  • beaudolo
    beaudolo     

    Si j'ai bien compris, Macron ne veut plus de partis politiques, il va donc probablement nommer un premier ministre qui vient de LR mais un juppéiste qui écrivait dans Libé quand il était centriste! Hé bien comme "multi carte " on ne fait pas mieux! cela ne sentirait-il pas l'enroulade dans la farine?

Votre réponse
Postez un commentaire