En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, en octobre 2015.
 

A l'approche du premier tour de la primaire à droite, l'inquiétude se fait sentir au sein des camps Juppé et Sarkozy, alors que la percée de François Fillon dans les sondages pourrait rebattre les cartes. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • sasha75
    sasha75     

    Zorro arrive avec un F comme Fillon ... Intègre et compétent ... c'est ce qu'on demande depuis tant d'années alors pourquoi s'en priver ?!!

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Tout sauf Juppé,les médias veulent nous l'imposer,la classe populaire ne veut plus de cette classe politique ,trop de compromis qui ont laminé ce pays.

  • otermaio
    otermaio     

    On ne batit son élection , sur la base d'anti Sarkozy ou autre, ce qui est trop facile et dénué de fond, pourquoi aurons nous peut etre une surprise dimanche soir , Comme pour Trump aux états unis , la presse française n'incite pas à devoiler son vote pour un autre que Juppé ,il y aura donc une masse silencieuse qui ira voter , pour donner sa définition propre ,de la société auquelle elle aspire , je maintien , que le duo Sarkozy / Fillon devrait se retrouver au deuxiéme tour .

Votre réponse
Postez un commentaire